Trois questions à Malo Brezillon, artisan boulanger « Les mains dans la farine » à La Ferrière-Airoux à 6 kms au sud de Gençay. (vidéo de 9 mn 30 s)

1. Quelle a été ta motivation principale pour t’installer comme boulanger en bio en milieu rural ?

2. Tu es artisan boulanger depuis 3 ans et tu pratiques pour l’essentiel la vente directe : pour quelles raisons ?

3. Le bio rencontre de plus en plus de succès : quel regard portes-tu sur cette tendance et as-tu des inquiétudes ?

Seul au fournil au moment de son installation, il travaille maintenant avec Maximilien Besson et partage également son local avec Nathanael Hebras, créateur de la microbrasserie « La Chinchée » (ce qui explique la présence de bouteilles derrière Malo Brezillon pendant l’entretien…) et dont les bières gagnent à être connues ! Pour cela, il vous faudra aller sur place comme pour la production de pains, de brioches, de préfou, pizza, etc. de Malo et Maximilien. La production du fournil est disponible via plusieurs AMAP à et autour de Poitiers. On peut aussi tenter sa chance sur place, à La Ferrière-Airoux.

Trois questions à Malo Brezillon


Lien direct sur Viméo :

https://vimeo.com/327831682

Dom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

[Photo] Où est passé…

jeu Déc 31 , 2020
…le monde d’après ? ou d’avant ? Une photo prise ces derniers jours sur une avenue poitevine : un rappel bien utile pour se remettre en mémoire ce qui était à l’ordre du jour, il n’y a pas si longtemps… Une manière également de se donner quelques perspectives pour l’année […]
//