Lors du débat sur les orientations budgétaires à la Commission permanente de novembre 2021, lLes élu-es « Vienne en Transition » ont déclaré à propos du protocole d’accord sur les réserves des substitution (n° 7) :

« Les élu·e·s « La Vienne en transition » ont voté contre ce projet de délibération. Présenté à marche forcée, sans examen préalable en commission sectorielle, ce protocole d’accord n’est pas acceptable. Il arrive trop tôt par rapport à l’étude « Hydrologie, Milieux, Usages et Climat » dite HMUC (attendue en 2022) et au Projet de territoire sur la gestion de l’eau (PTGE).

De plus, le principe des réserves de substitution et les mesures d’engagement des agriculteurs irrigants sont inadéquats au regard des enjeux liés à l’eau, au changement climatique et à la perte de biodiversité.

Enfin, les élu·e·s sont favorables à un partage équitable de la ressource en eau et s’opposent à la privatisation de millions de m3 d’eau au profit de certains agriculteurs seulement. Il n’est pas acceptable que des dizaines de millions d’euros d’argent public financent de tels projets.

C’est donc une occasion manquée par le Département d’enclencher une véritable transition agricole et alimentaire, saine et durable, sur notre territoire. »

Source : https://www.vienne-en-transition.fr/index.php/actualites/

Rédaction

Article suivant

Chez BIO86, la bataille pour des salaires dignes

mer Déc 1 , 2021
Un article de « La Vienne démocratique » : « En grève depuis hier, les salariés de BIO 86 ont débrayé tôt ce matin dans la Vienne. La Vienne Démocratique était présente sur le site de Chaumont à Poitiers y a rencontré Aurore Bonassié, salariée de l’entreprise et syndicaliste CGT, pour faire le […]
//