C’était ce samedi 22 juin.

Une soixantaine de personnes dont plusieurs kanak-es étaient venu-es pour dénoncer la répression en Nouvelle-Calédonie Kanaky et le passage en force de Macron (avec évidemment la complicité de l’extrême-droite) pour changer le corps électoral, passage en force qui avait mis le feu aux poudres.

Sur la place d’Armes, une ambiance bizarre. En même temps que le rassemblement, il y avait la sortie des marié-es de la Mairie, le tournoi de basket à 3×3 et ses commentaires convenus, deux voitures de police, 2 motards, 1 RG (« renseignement territoriaux ») et 6 policiers en civils avec arme à la ceinture (peur préfectorale ?) qui étaient absorbés par les matchs de basket.

Il y eu des prises de paroles des kanak-es et du NPA. On notait la présence de Florence Harris, suppléante de Valérie Soumaille (2° circonscription de la Vienne pour le Nouveau Front Populaire)

Le prochain rendez-vous Kanaky, c’est à Poitiers la Réunion publique à 18h30 au Théâtre de verdure du parc de Blossac.

Dans la foulée, à 15h00 s’est tenu le rassemblement pour arrêter le massacre en Palestine.

Le lien entre la Kanaky à décoloniser et la Palestine occupée était facile à faire et a été fait.

Rédaction

Article suivant

Appel. A Poitiers comme ailleurs, front commun contre l’extrême droite !

dim Juin 23 , 2024
Nous, syndicats, organisations de défense des droits humains et organisations politiques membres du collectif antifasciste de Poitiers et environs, appelons à la mobilisation pour battre le RN et ses alliés. Les élections législatives à venir le placent aux portes du pouvoir. Alors qu’il abandonne chaque jour un peu plus son […]
//

Articles en relation

Flash infos