« Éliane Laubus se souvient au 63 rue Carnot, été 1968, elle arrive dans la librairie Pergame où trône Thérèse Yakovenko, fille d’émigré ukrainien qui avait traversé l’Europe à pied avant de s’installer dans un village du Perche, La Louche où il était garagiste. Thérèse étudie au lycée à Chartres. Les deux femmes deviennent amantes. Éliane Laubus est professeure de français, elle aide Thérèse à l’installation des rayons, au développement du fonds. «À l’origine la librairie était tenue par (lire la suite) »

Un article d’H. Morel pour « L’actualité Nouvelle Aquitaine »

Rédaction

Une réflexion au sujet de “Thérèse à la librairie Pergame de Poitiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

« Quand il vous demandera pourquoi vous avez laissé privatiser l’énergie, vous répondrez quoi ? »

sam Mar 6 , 2021
Vu à Poitiers cette publicité pas banale. Le Comité social et économique central (CSEC) d’EDF a lancé une campagne de communication choc. C’est l’image d’un enfant nous regardant et la question : « Quand il vous demandera pourquoi vous avez laissé privatiser l’énergie, vous répondrez quoi ? »
//