« Éliane Laubus se souvient au 63 rue Carnot, été 1968, elle arrive dans la librairie Pergame où trône Thérèse Yakovenko, fille d’émigré ukrainien qui avait traversé l’Europe à pied avant de s’installer dans un village du Perche, La Louche où il était garagiste. Thérèse étudie au lycée à Chartres. Les deux femmes deviennent amantes. Éliane Laubus est professeure de français, elle aide Thérèse à l’installation des rayons, au développement du fonds. «À l’origine la librairie était tenue par (lire la suite) »

Un article d’H. Morel pour « L’actualité Nouvelle Aquitaine »

Rédaction

Une réflexion au sujet de “Thérèse à la librairie Pergame de Poitiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

« Quand il vous demandera pourquoi vous avez laissé privatiser l’énergie, vous répondrez quoi ? »

sam Mar 6 , 2021
Vu à Poitiers cette publicité pas banale. Le Comité social et économique central (CSEC) d’EDF a lancé une campagne de communication choc. C’est l’image d’un enfant nous regardant et la question : « Quand il vous demandera pourquoi vous avez laissé privatiser l’énergie, vous répondrez quoi ? »
//