Communiqué du 29/03/20

« Osons 2020 tient à exprimer son soutien aux personnels de santé qui luttent contre le coronavirus. Nous exprimons aussi notre solidarité avec les salarié-es qui continuent d’offrir leurs services essentiels à la population ( caissières et livreurs , postiers, éboueurs, électriciens et gaziers, fonctionnaires municipaux et d’État, salarié-es des services publics, journalistes …) alors que la politique néolibérale que nous combattons ne cessait jusqu’au mois dernier de les traiter comme des charges et des privilégié-es.

La mairie de Poitiers a mis en place une cellule de veille face à la crise sanitaire du coronavirus. Christiane Fraysse, tête de liste d’osons2020, y participe en tant qu’élue actuelle du groupe Osons Poitiers.

Nous invitons les habitant-es de Poitiers à faire parvenir les problèmes qu’elles et ils rencontrent et proposer leurs solutions par courriel à notre adresse Osons2020 et à se servir de la plate-forme récemment ouverte par Grand Poitiers https://jeparticipe-grandpoitiers.fr/.

Osons 2020 soutient les producteurs et les productrices qui nous nourrissent. Avec la fermeture des marchés, principale façon de vendre leurs produits pour la plupart, ils et elles rencontrent des difficultés. Plus que jamais, nous mesurons l’importance de leur travail. Il serait regrettable qu’ils et elles n’arrivent pas à se relever de cette crise et que les consommatrices et consommateurs ne puissent se fournir en produits frais. Nous demandons qu’A. Claeys ré-ouvre les marchés avec de nouvelles règles de précaution. Une décision ministérielle le permet. Il n’y a pas de logique à interdire les marchés alors que les supermarchés sont ouverts. »

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

[vidéo] Capitalisme, vie et mort à l'heure du coronavirus - Alexis Cukier

dim Mar 29 , 2020
Un texte d’Alexis Cukier, Maître de conférences en philosophie morale et politique au département de philosophie de l’Université de Poitiers. Le tetxe est lisible sur l’excellente revue Contretemps ici
//