A 15 h, ça se rassemble doucement, la foule grossit lentement, il fait beau avec le vent qui agite les drapeaux toujours nombreux sur la place de la mairie de Poitiers. Alors, 700 ? 800 ? Pas moins que la semaine dernière et France 3 Poitou-Charentes annonce même 1 000 au journal télévisé du soir.

Pas d’inquiétude, il y a du monde avec les organisations qui appelaient à ce rassemblement et tout ce monde venu exprimer son refus de cet enfermement mental et législatif. Une loi succédant à une autre devrait donc rendre la démocratie plus ordonnée ? Un « ordre nouveau » se mettrait donc en place pour encadrer une démocratie mise en péril par les appareils photos de la presse, par des photographes ? Et le fichage des militant.e.s permettrait de mieux protéger la démocratie ? Et la révision de la loi 1901 sur les associations mettrait fin aux dérives islamo-gauchistes ? Et quoi d’autre encore ?

La démocratie ? Ils l’aiment à ce point qu’ils sont prêts à l’étouffer tellement ils la serrent de près.

Prochain rendez-vous à Poitiers ? Très bientôt, n’en doutons pas. On y travaille.

Un dernier mot sur la fin de la manif après le retour place de la mairie et un nouveau face à face enfumé entre force de l’ordre et jeunes (?) manifestant.e.s à proximité du commissariat : même France 3 en a parlé, c’est dire…

D. Leblanc

Alors ? Manifestant.e.s ? Badauds ?
Gilets jaunes : toujours là !
On se sent moins seul…
Vraiment moins seul…

Dom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

EGM86, lettre au président Macron et à la préfète de la Vienne à l'occasion de la journée internationale des migrant.e.s du 18 décembre

mar Déc 15 , 2020
Veuillez trouver ci-dessous la lettre adressée au nom de l’assemblée locale des États Généraux des Migrations de la Vienne (EGM86) au Président de la République et à la préfète de la Vienne. Elle a été adressée dans le cadre d’une démarche nationale des EGM à l’occasion du 18 décembre, journée […]
//