Vous pouvez lire dans le dernier bulletin de printemps de Grand Poitiers, page 24 l’article « Energies renouvelables : montée en puissance pour 2030 » la phrase : « la méthanisation a pour sa part un double avantage : elle produit de l’énergie à partir de déchets et le digestat récupéré est réutilisé comme engrais naturel »

Ce procédé de « soi-disant » valorisation des déchets est dévoyé par un système économique qui cherche le profit à court terme au détriment de l’agriculture paysanne..

Rentabiliser ce système nécessite l’apport très important de matières végétales, donc de cultures dédiées uniquement à ces installations.

Vous pouvez observer ainsi l’unité de méthanisation de Migné-Auxances au centre de centaines d’hectares de cultures principales ou intermédiaires appelées CIVE (cultures intermédiaires à vocation énergétique) uniquement dédiées à la méthanisation.

C’est ainsi qu’on assiste périodiquement au ballet incessant de moissonneuses camions et tracteurs pour alimenter la « bête ».

Ces importantes cultures dédiées nécessitent évidemment l’apport de produits phytosanitaires et d’eau ?

C’est là qu’apparaît conjointement la nécessité de construire à proximité une retenue de substitution dite « bassine » de millions de m3 d’eau pour l’irrigation de ces cultures.

La boucle est bouclée !

Quant au résidu de la méthanisation appelé « digestat », un soi-disant « engrais vert » à épandre sur les champs, c’est un engrais ou un poison ?

Ces résidus contiennent des métaux lourds, des antibiotiques et bactéries qui ne sont pas sans conséquences sur la qualité des sols et donc de la qualité de l’eau que nous buvons.

Il faut également signaler les dangers d’exploitation de ces « usines à gaz » : circulation de camions, risques d’incendie, d’explosions dues à l’inflammabilité du gaz, d’odeurs, de dégagements toxiques et de pollution des eaux.
Aujourd’hui, les oppositions à ces installations se multiplient sur le territoire.

On veut nous vendre un projet dit « vertueux » qui est dangereux, trompeur et abusif

On veut nous vendre un projet dit « vertueux » qui est dangereux, trompeur et abusif

A lire :
• Article de la Confédération paysanne : « La méthanisation est-elle compatible avec l’agriculture paysanne »
Reporterre : « La méthanisation, l’usine à gaz qui séduit les gros agriculteur »
• Le Monde « Dans le Lot, les craintes d’une catastrophe écologique liée à l’épandage du digestat »

F.B.

PS : Peut-on imaginer un lien entre le fait que la présidente de Grand Poitiers soit également maire de Migné-Auxances… Rappelons qu’elle a fait voter par son Conseil Municipal sans aucune critique ou mise en garde la construction de l’unité de méthanisation et d’une bassine

Rédaction

Une réflexion au sujet de “Les mensonges de Grand Poitiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Tribune féministe : ce que nous ne voulons plus en milieu militant

ven Avr 30 , 2021
Cette tribune s’adresse en priorité aux femmes et aux minorités de genre. Les hommes alliés féministes peuvent nous soutenir en diffusant dans leurs réseaux.  De l’humour sexiste nous assignant à notre genre à ces gestes imposés à nos corps, en passant par le piétinement de notre parole, la mixité est […]
//