Ensemble, résistons à bras ouverts – États Généraux des Migrations 86

Le projet de loi « asile et immigration » est un texte dangereux. Il indira un grave recul des droits des personnes étrangères en France

LE PROJET DE LOI ASILE ET IMMIGRATION, a été adopté le 22 avril l’Assemblée Nationale. Il va prochainement être débattu et soumis au vote du sénat. C’EST UN TEXTE DANGEREUX. IL INDUIRA UN GRAVE RECUL DES DROITS DES PERSONNES ÉTRANGÈRES EN FRANCE.

Le gouvernement affirme que ce texte allie «humanité» et «efficacité». Il n’en est rien. Ce texte est avant tout répressif : il vise à sanctionner, enfermer, expulser et bannir avec plus de dureté les personnes étrangères.

PLUSIEURS MESURES SERONT TRÈS PRÉJUDICIABLES AUX DROITS DES DEMANDEURS D’ASILE ET PERSONNES MIGRANTES COMME :

  1. -l’augmentation de 45 à 90 jours, de la durée possible d’enfermement dans les centres de rétention administrative,
  2. -la diminution du délai de recours (de 30 à 15 jours) devant la Cour Nationale du Droit d’Asile, ce -recours devenant non suspensif d’une expulsion,
  3. -la réduction de 120 à 90 jours du délai pour déposer une demande d’asile
  4. -le passage de 16h à 24h de la durée de retenue administrative, sans avocat,
  5. -la réduction de 120 à 90 jours du délai pour déposer un dossier de demande d’asile,

De toutes parts, ce texte est critiqué : Commissaire aux Droits de l’Homme du Conseil de l’Europe, HCR (Agence des Nations Unies pour les Réfugiés), Défenseur des Droits, Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme, Contrôleure générale des lieux de privation de liberté, Barreau de Paris, association des juges de l’asile, syndicats, juristes, universitaires.

Les États Généraux des Migrations, portés par des centaines de collectifs et d’associations locales et nationales engagées aux côtés des personnes réfugiées et migrantes, dénoncent ce projet de loi. Plus largement ils rejettent la politique migratoire répressive du gouvernement, marquée sur le terrain par un acharnement quotidien à l’égard des personnes étrangères.

Les États Généraux des Migrations de la Vienne (EGM86) appellent à manifester le 1 mai, en soutien aux les migrant.e.s, pour une autre politique migratoire respectueuse des droits humains fondamentaux

 

ENSEMBLE, RESISTONS A BRAS OUVERTS

Pour les EGM86 avec la signature des associations et collectifs :

100 pour 1 Chatel, ACAT Poitiers, Amnesty International Poitiers, Actions collectives Poitiers, Buddy system, Collectif Alpha, Collectif Nouveau Départ, Collectif Solidarité Migrants, DNSI 86, Education world 86, Emmaus Naintré, FSU, IEPOP Poitiers, La Cimade Poitiers, LDH Châtellerault, LDH Poitiers, Le cercle de silence de Poitiers, Les ami.e.s des femmes de la libération, les Éclaireurs et Éclaireuses de France, la M3Q, Loudun Solidarité Migrants, Médecins du Monde Poitou-Charentes, Min’de Rien 86, Pássaro, Pour la Paix en Syrie, Union syndicale de la Psychiatrie, Remiv, RESF 86, Secours Catholique 86, Solidaires 86, Toit du Monde, Welcome Poitiers

 

Une tribune soutenue par EGM86

Cliquer pour accéder à Tribune-_Pour-une-politique-de-lu2019accueil-et…_.pdf

 

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Vidéo : interview d'Hélène Stevens, présidente de "filmer le travail"

mar Avr 24 , 2018
et du festival unique en France
//