e fais l’école à la maison pour mes trois enfants depuis le 18 mars.
Parce que je suis au chômage technique (et toutes les incertitudes que cela suscite) et que du coup « j’ai le temps ».
Parce que mon conjoint télétravaille.
Parce que j’en ai les capacités intellectuelles.
Parce que j’ai une connexion internet.

Ces moments de classe, je dois l’avouer, sont rarement de bons moments. (lire la suite ici)

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Intersyndicale nationale : Plus que jamais le 1er mai

lun Avr 20 , 2020
//