J’y étais.
Participation en nette augmentation pour cette nouvelle édition de samedi 24 juillet 2021.
Plus de 800 personnes pour manifester contre le pass sanitaire, la vaccination obligatoire et celle des enfants.
Manifestation dans une bonne ambiance, police très discrète, prises de parole, défilé dans la ville puis retour
place d’armes, avec visite chahutée de la mairie.
Importante convergence pour des nouvelles mesures liberticides qui s’ajoutent (très logiquement en fait) à
celles de la loi « Sécurité Globale ».
Le gouvernement se croit tout permis, après les mensonges sur la vraie situation sanitaire, le nombre de morts,
l’efficacité des vaccins expérimentaux, et j’en passe..
Le 24 novembre 2020, Macron disait sur les ondes :
« Je veux être clair : je ne rendrai pas la vaccination obligatoire. »

Les slogans : « Liberté », « Macron démission » « Touche pas à mes enfants ».
Manifestation plus belle que la première.

Christian

————————- § ———————

À la barbe de ceux qui nous croient divisés comme ils croyaient divisés
les Gilets Jaunes supposés incultes, fanatiques et incapables de
s’organiser… à la barbe donc des bourgeois bouffis de vanité, nous
étions, ce samedi 24 juillet presque deux fois plus nombreux place
d’Armes que samedi dernier. Malgré des commentaires désobligeants, nous
étions, au plein cœur de l’été et sous la menace de l’orage, tous unis
et déterminés à rejeter le totalitarisme En Marche…

Et pourtant nous ne sommes pas tous du même bord : il y a ceux qui
croient au ciel et ceux qui n’y croient pas, ceux qui chantent la
Marseillaise et ceux qui chantent Bella Ciao, certains parient sur le
vaccin pour eux-mêmes mais qui tous défendent le droit de le refuser…
Pour nous la liberté n’est pas un vain mot. Sur le terrain concret nous
réussissons à nous comprendre, les dissensions idéologiques et les
à-priori fanatiques s’effacent.
Merci les bouffis de vanité de faciliter et de souder notre profonde
entente mutuelle !

Francesca alias Nonna Maia

————————- § ———————

————————- § ———————

Photos Christian Haffner

Tract CD2R

Tract-CD2R

Autre tract

Tract-GJ

Christian Haffner

19 réactions sur “Opposition au pass sanitaire et à l’obligation vaccinale : 2nde manifestation Poitiers

  1. Bonsoir Christian, merci pour ces infos qui semblent plus justes que celles rapportées par les médias. Des connaissances y étaient dans la mairie et n’ont pas eu vent de la fameuse « agression » d’un agent de la mairie qui a soit-disant eue lieu. Savez-vous quelque chose sur le sujet ?

  2. c’est connu la police est toujours discrète en dictature et il est habituel la casser la gueule d’un agent municipal en chahutant

  3. Le problème est que la presse dit le contraire de ce qui a été vu par des gens sur place au moment des soit-disant faits

  4. La presse se fait l’écho d’un communiqué et de réactions de la municipalité.

  5. merci Christian pour les images de cette courageuse manif au cœur de l’été…

    courageuse, raisonnable et indispensable mais prise dans une polémique étrangère à elle : bonne occasion de réduire son impact !??

    > D’un côté, hors manif, des autoritaires de droite et de gauche appellent de leurs vœux la vaccination obligatoire et ne conçoivent la contestation du pouvoir que suivant leur schéma idéologique.
    Cette critique transparait camouflée sous l’appellation « sympathique promenade de santé » (c’est ainsi qu’on désigne d’habitude un coup d’épée dans l’eau).
    Elle apparaissait aussi la semaine dernière, dans l’article qui dénonçait la proximité de l’avocat Carlo Alberto avec le parti de droite « Forza Italia ». Le but de l’amalgame est de réduire le refus du pass à une poussée de fièvre réactionnaire.

    > De l’autre côté, dans la manif, quelques impatients ont apparemment voulu matérialiser leur colère mais ils n’ont trouvé que des gestes inappropriés et contre-productifs. La presse a relaté ce débordement : il a été peu visible mais a donné prétexte à l’indignation des bien pensants qui ont jugé « inadmissible » le décrochage d’un portait et d’un drapeau. Autre prétexte pour réduire la manif à un accès de fièvre.

    La réalité c’est qu’il s’agit d’un mouvement de fond capable de nous soulever même au cœur de l’été. C’est vrai que nous sommes divers, comme les Gilets Jaunes, comme la Résistance.
    Cela crée le devoir d’être clairs et vigilants sur nos objectifs.
    C’est possible, à condition de partir non pas de l’idéologie mais de la réalité plurielle…

    Et c’est bien ce qui se dessine : un tract a été distribué, invitant le peuple à prendre en main son destin. Ce tract n’avait pas de signature alors que d’habitude la volonté de faire connaître l’organisation d’origine est la principale motivation. Renseignements pris il s’agirait de Gilets Jaunes … à mille lieux de tout désir de « récupération du mouvement » !

    Mettons en avant la réflexion collective dans sa diversité mouvante ! Bonne façon de se tirer de la polémique !
    Francesca alias nonna Maia

  6. Ce n’est pas de la réalité plurielle, de la diversité, mais du confusionnisme assumé et dangereux. Au moins les militants du NPA qui ont participé à cette manif identifient la difficulté qu’il y a a défiler en si bonne compagnie réactionnaire et à défendre la vaccination tout en s’opposant au passe sanitaire, aux politiques autoritaires du gouvernement et en défendant un véritable service public de santé. Si c’est bien ce qu’il faut porter comme revendications ce ne sera pas possible avec des gens pour qui la liberté est celle de l’égoïsme consumériste et de la possibilité de contaminer sans vergogne.

    Parmi les images sélectionnées de la manif pour ce billet, celle-ci est particulièrement édifiante des penchants complotistes et antisémites d’une (bonne) partie des manifestants.

  7. Cher Thierry,

    Je ne souhaite pas entrer dans ton jeu polémique mais y mettre un terme final, car il n’enrichit pas l’information au public et sème le trouble.

    « Antisémites » ? C’est toi qui l’affirmes.

    Qui devrait se sentir complotiste dans l’histoire ?
    Celui qui relate ce qu’il a vu de ses propres yeux, ou celui qui propage des vents et des ouïs-dire ?

    Remettons les choses à leur place.
    La confusion et le complot sont aujourd’hui portés par le pouvoir en place et leurs commanditaires.
    Il est normal que certains n’y comprennent plus rien.
    Accuser une partie de la population de confusionnistes et de complotistes n’a pas de sens.
    Lucides (ou imaginatif, à ton gré), il ne menacent la vie de personne ni ne tirent profit de la situation, contrairement aux auteurs des complots, si complot il y a, et il n’y a aucun mal à y croire.

    Ensuite, si des gens se font vacciner, c’est bien pour ne pas être contaminés, non ?
    Alors pourquoi accuser les non-vaccinés, qui restent potentiellement les plus susceptibles d’être contaminés, y compris par les vaccinés ?
    Restons rationnels, et ne jugeons les choses que sur pièce, SVP.

    Concernant la présence de gens supposés ou réellement antisémites ou d’extrême droite, il me semble que ni le NPA ni personne d’autre ne s’est plaint de pouvoir les compter dans les manifs contre la loi Sécurité Globale, où je les a bien vus distribuer des autocollants oranges de Philippot que certains gentils naïfs de la gauche libertaire ont ensuite arboré fièrement sur leur poitrine.

    En te lisant je comprends que le fameux coup de poing était un levier facile pour toi de condamner la manifestation toute entière.
    Si coup de poing il y a eu, il s’agit bien d’une action individuelle isolée qui engage la responsabilité de l’auteur et non de l’ensemble des manifestants, ni de celui qui relate ce qu’il a vu.

    Accepter le pass sanitaire, la vaccination obligatoire (y compris des enfants), le licenciement vaccinal, etc.. c’est accepter le totalitarisme.

    En mettant un terme à cette polémique, je ne voulais pas non-plus me priver de donner mon propre avis.

    Pour terminer, je voudrais faire remarquer que cette manifestation a vu la perticipation de nombre de vaccinés qui ne supportent pas l’imposition du pass et de la vaccination.

    J’espère que la prochaine manifestation verra une participation encore plus large, et tu y es naturellement invité ainsi que tes amis.

    Christian

  8. Merci Thierry d’illustrer ainsi l’amalgame dont je parlais juste avant !
    Une jeune femme dénonce la manipulation du capitalisme de surveillance et toi tu y vois la preuve « particulièrement édifiante des penchants complotistes et antisémites d’une (bonne) partie des manifestants ».
    Tu te rends compte de la malhonnêteté de ces raccourcis ? Comme si toute manipulation avait pour auteur des juifs ??? Voilà un antisémitisme qui se retourne contre ce qu’il veut défendre ! C’est ce genre de croyance extralucide qu’on professe au NPA ???
    La prise de contrôle de Web 86 par les partisans de la vaccination ne fait pas dans la dentelle !

  9. Chère Francesca
    Ignorerais tu que cette image portée par cette manifestante est le copié collé d une image de propagande des antisémites .depuis des décennies ? Thierry suppose que cela fait partie d une culture commune, c’est son seul tort.

  10. Certes, je me suis laissé emporter à une généralisation abusive (et le NPA n’y est pour rien)

  11. Très beau texte comme d’habitude Nonna ! Je suis entièrement d’accord avec toi, ce mouvement commence comme celui des gilets jaunes au début faisant face aux mêmes critiques et diffamations, il se construit de manière autonome et indépendante des institutions de l’Etat, raison pour laquelle il faut tout faire pour le discréditer. J’étais devant la mairie au moment où les premiers manifestants sont entrés dans la mairie, et n’ai vu aucune agression.

  12. Merci Thierry et Pascal de vos interventions. Des images publiées ici sont choquantes. Nous ne sommes pas en dictature, ni en apartheid. Quelle insultes aux déporté.es et aux personnes qui ont vécu en Afrique du sud et subi l’apartheid. De plus oui je suis d’accord l’imagerie de la manipulation est une vieille baderne antisémite.
    Dans le texte présentatif, il y a de la désinformation et des propos manipulatoires : les vaccins ne sont pas expérimentaux et ont été validés. Il n’y a pas eu de mensonges sur le nombre de morts non plus, hélas. De plus publier la pancarte « ivermectine » pour tous laisse croire que ça soigne, c’est faux.
    Ce sont des mensonges qui mettent en danger la santé publique. C’est grave de laisser publier ça ici.
    Il y a une image très caractéristique publiée ici : des manifestants descendent les marches de la mairie, on y voit des drapeaux rouges et noirs en arrière plan et un manifestant avec un béret fasciste portant un drapeau bleu-blanc-rouge en premier plan…quel confusionnisme.
    Oui il faut dénoncer le pass sanitaire et la politique libérale et capitaliste autoritaire de Macron, mais désinformer et manifester avec l’ultra-droite, ça ne va pas.
    La situation est complexe et la pandémie nous déboussolent tous et toutes, mais pitié, arrêtez de désinformer.

  13. Merci Pascal B et Thierry P d’apporter plus de nuances à la réflexion collective. Mais SLM mérite une fois de plus la médaille de l’arrogance et de la falsification des opinions qui la dérange, allant jusqu’au retournement d’indignation. Trop facile ! Refuser la dictature En Marche et un mécanisme indolore de mise à l’écart type « apartheid »… ça devient insulter les déportés et les noirs !! Ridicule pathos !

    En fait, les vaccinalistes ne supportent pas la moindre critique de leur gri-gri scientiste. Ils et elles font régner la terreur au point que presque personne ne se reconnait le droit de dire ouvertement « non ! » Pourtant, certains – dont je suis – rappellent que les vaccins sont des poisons inoculés dans des corps sains. Diluer le poison c’est le principe – très judicieux – de l’homéopathie… tourné en dérision par les scientistes. Il est pourtant appliqué avec plus de circonspection que la grosse cavalerie vaccinale bousculant à l’aveuglette le délicat agencement des défenses naturelles…

    Quant à l’ivermectine, on ne peut que s’incliner devant le savoir encyclopédique de SLM capable de tenir tête à tant de médecins honnêtes de par le monde…

    Les vaccinalistes de gauche ont repéré des « fascistes » à la manif ? – leurs définitions ne sont p-être pas incontestables mais admettons. Ce que nous retenons de leur présence, c’est qu’ils refusent comme nous l’intrusion du pouvoir dans notre intime immunité : nous ferons donc ce bout de chemin ensemble et, à partir de cette défense commune de la liberté, nous ajusterons la suite de l’itinéraire…

    Vous avez écouté Mag qui parlait pour les GJ ? elle vous fait de l’ombre ? Pourtant les GJ aussi ont été critiqués pour leur « absence de ligne politique »…

    Francesca

  14. Bonjour Francesca,
    L’étiquette de vaccinaliste et de scientiste vous engagent mais ce ne sont pas les miennes.
    Être contre le pass sanitaire, contre le capitalisme, contre l’autoritarisme de Macron et sa violence c’est une chose mais propager de la désinformation médicale, c’en est une autre. C’est une question de santé publique.
    Enfin, l’apartheid, la dictature sont des termes très précis liés à des situations historiques.
    La République peut être très autoritaire et répressive, et assassiner ( Par exemple, voire les guerres coloniales ) sans être précisément une dictature.
    Enfin, Alain de Benoist a théorisé dans les années 60 le fait de répandre du vocabulaire néo-fasciste et néo-nazi dans les milieux de gauche. Il convient dont de faire attention.
    Des historien.nes le montreraient sûrement mieux que moi.
    Voici les chiffres issus du Temps qui montrent la corrélation entre mortalité et couverture vaccinale. Aujourd’hui des pays d’Afrique, du Maghreb sont particulièrement touchés : https://www.letemps.ch/monde/lefficacite-vaccination-demontree-un-graphique
    En France, les personnes hospitalisées en ce moment sont plutôt jeunes, et pas vaccinées.
    Il faudrait donc qu’on sorte de notre égoïsme occidental, c’est une question internationaliste, et il faudrait une levée des brevets afin d’arrêter les profits privés et que la vaccination puisse se faire dans les quartiers populaires ou auprès de personnes qui n’ont pas accès à doctolib ( entre autres ).
    La liberté est une question intéressante : de quelle liberté parle-t-on ? La liberté capitaliste d’entreprendre, la liberté de soi en dépit des autres ? Ou bien de la la liberté collective liée à la solidarité ?

    Si l’on laisse faire les défenses naturelles, on fait le jeu du patronat qui veut qu’on aille se faire contaminer au travail, ou qu’on ait le minimum de protection ( Blanquer par exemple, qui n’a pas du tout protéger les enseignant.es, et encore moins les élèves et leurs familles ).
    L’employeur est responsable de la santé et de la sécurité des travailleurs et des travailleuses. Qu’est-ce qu’on fait des personnes contaminées au travail ? Quid des luttes syndicales ou des salariées pour faire reconnaitre le covid comme une maladie professionnelle ? Qui des covid longs attrapés au travail ?
    Moi aussi j’aimerais que la pandémie n’ait jamais existé.
    Bien cordialement.

  15. Je n’aime pas ne pas répondre et laisser en suspens un malentendu mais ici le moindre éclaircissement demanderait des heures… et resterait vain ! je ne peux que dire pourquoi je ne réponds pas : SLM ne dialogue pas, elle soliloque. Elle formule à la fois les avis contraires et sa version indiscutable de l’Histoire, sans laisser le moindre interstice … dommage !

  16. Liberté – entre autres – de vaccination

    Chère Sophie,
    Ça ne me ressemble pas de baisser les bras devant un malentendu même maous comme celui-ci – carrément anthropologique ! – : il a suffi d’une nuit pour me convaincre de la nécessité de l’expliquer.
    L’humanité y est confrontée depuis la nuit des temps mais ces temps-ci, elle risque de s’y engloutir : c’est la tentation du pouvoir (=Ubris) contre l’entraide dans la liberté (=Pan)
    Réduire ça à un affrontement gauche/droite c’est une feinte pour faire croire qu’il s’agit d’une compétition couronnée « équitablement » par Ubris, chaque camp s’appuyant sur des acquis qui varient au gré des vents, ex pour les gens de gauche, jusqu’aux années ‘70 le souci de la nature était globalement de droite, le passé aussi… et maintenant la vaccination est de gauche…
    Revenons à des paradigmes plus solides : l’entraide, la liberté, la santé partagée.
    Les bourgeois ont une définition « spatiale » de la liberté : « ma liberté finit où commence la tienne » c’est vrai dans une certaine mesure mais la vraie liberté est ailleurs : le gros qui prend ses aises étend son pouvoir mais il réduit la liberté d’ensemble, donc la sienne ! Je préfère la définition des anars : plus tu es libre, plus je suis libre et si tu es asservi-e, je le suis aussi.
    Mais personne ne peut être libre à ma place. C’est pourtant ce que croient les paladins de gauche. Tu pars bille en tête pour défendre les vieux, les malades, les déportés, les noirs : «  votez pour moi, je crierai si fort que le pouvoir sera bien obligé de vous accorder les droits qui sont bons pour vous !!»
    Tu te bats pour la gratuité des vaccins… et cela te donne bonne conscience pour les rendre obligatoires ! Et ces vaccins à leur tour vont prendre la place des défenses de chacun « ôte-toi de la que je m’y mette c’est moi qui prends les commandes !»
    Ayons une idée à la fois plus responsable, plus collective et plus large de la liberté et de la santé, deux biens qui s’accroissent dans le partage, grâce aux décisions prises à la base dans des discussions loyales entre égaux.
    Et le scientisme ? C’est l’impatience d’avoir raison ; Ça passe par le raccourci de la rationalité érigée en critère exclusif alors que la réalité a des racines plus complexes qui ne se révèlent pas toutes au même instant…
    Des millénaires de confusion réglés en qq lignes ?? Hum, j’ai besoin de vos relais et de votre collaboration, les copains et copines !!

Les commentaires sont fermés.

Article suivant

[Vidéos-Photos] Une histoire d'ânes : un peu de poésie dans ce monde de brutes…

dim Juil 25 , 2021
Samedi 24 juillet, ça déambulait aussi dans le sud-Vienne sur la commune de Persac où un évènement inhabituel s’est déroulé en présence d’une foule de curieux.ses et d’ami.es (au moins 150 personnes). Une « transhumance » d’ânes et d’ânesses entre deux fermes : l’ancienne et la nouvelle où la vingtaine d’animaux vont […]
//