Entretien réalisé en juillet 2019 avec Eric PLAT, secrétaire général du syndicat CGT de l’hôpital Laborit de Poitiers, syndicat majoritaire au sein du personnel. Tous nos remerciements pour le temps qu’il nous a consacré.

1. Dans un communiqué de presse en date du 19 avril, le syndicat CGT de l’hôpital Laborit lançait un cri d’alarme à propos d’une décision de la direction de l’hôpital : pourriez-vous expliquer le « danger grave et imminent » auquel vous faisiez référence alors ?

2. D’une manière générale, ces dernières années, comment a évolué l’accès aux soins des personnes en difficulté psychologique ou mentale à l’hôpital de Poitiers mais aussi au niveau national ?

3. Pour prolonger la question précédente, quelles évolutions se dessinent dans le secteur du soin en psychiatrie, ou pour le dire autrement, que veut-on faire des personnes atteintes, à des degrés divers, de troubles mentaux ou psychologiques ?

3.…1/2 Quelque chose à ajouter ?

Dom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Combien de pesticides achetés dans votre commune de la Vienne ?

ven Juil 5 , 2019
Mediapart dévoile une base de données inédite sur les achats de produits phytosanitaires par commune. Publiée une première fois par le ministère de la transition écologique en juin 2018, elle a été retirée sous la pression des lobbys agricoles. Avant qu’une version caviardée ne soit mise en ligne le 1er juillet […]
//