15 mars, journée d’action des retraîté-es et des salarié-es des EHPAD et de l’aide à domicile

Communiqué du Parti Communiste Français et du Front de Gauche Sud Vienne

« Les retraité-es subissent une baisse importante de leurs revenus en même temps que Macron accorde de larges cadeaux aux plus riches.
Les salarié-es des EHPAD en colère exigent des moyens pour travailler dans de bonnes conditions dans le respect de la dignité de nos aîné-es.

Le 15 mars neuf organisations syndicales, retraité-es, salarié-es des EHPAD et de l’aide à domicile appellent à manifester partout en France pour exiger la revalorisation des pensions et plus de moyens pour les EHPAD et l’aide à domicile.
L’argent existe pour répondre à ces besoins urgents si on a le courage et la volonté politique d’aller le chercher :
• 4 milliards de cadeaux pour les plus fortuné-es,
• 5,9 milliards de cadeaux fiscaux aux entreprises du CAC 40, 52 milliards gaspillés pour le CICE (cadeaux d’impôts aux grandes entreprises)
• sans compter les 😯 milliards de fraude fiscale des plus riches chaque année.
Il s’agit donc bien d’un choix de société.
Les communistes ont ainsi des propositions sérieuses de financement pour répondre aux nouveaux besoins liés au vieillissement et ils considèrent que l’Humain d’Abord doit être le seul critère de choix politique.
C’est pourquoi ils soutiennent les revendications exprimées en cette journée de lutte et appellent la population à participer aux rassemblements prévus :
• De 13 h00 à 14h00 devant les EHPAD de Chaunay et Couhé
• A partir de 14h30, rassemblement aux Couronneries (place Coïmbra, devant l’EHPAD résidence René Crozet) à Poitiers.

Civray le 14 mars 2018 »

Communiqué du Parti Communiste Français et du Front de Gauche Sud Vienne

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Besoin de vous - solidarité avec les migrant-es

mer Mar 14 , 2018
Depuis un peu plus d’un an, nous avons reçu, Gaspard et moi, deux migrants ; une jeune femme guinéenne pendant 4 mois, elle dormait à la maison environ 3 à 4 nuits par semaine, les autres soirs, elle allait dans des hôtels pris en charge par le 115. Ensuite, c’est […]
//