« Depuis le 2 janvier, le dossier d’enregistrement de la porcherie peut être consulté en marie de Charroux. Il est important que tous ceux et celles qui le peuvent se déplacent avant le 29 janvier pour en prendre connaissance et faire état de leur opposition au projet dans le registre prévu à cet effet. Il est aussi possible de consulter le dossier et ses annexes sur internet à l’adresse suivante : http://www.vienne.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-risques-naturels-et-technologiques/Installations-classees/Elevages-agricoles-et-agroalimentaires/SARL-Les-Pins-Charroux

Vous avez également jusqu’au 29 janvier pour faire connaître votre opposition et vos motivations soit par un courrier à Mme la préfète de la Vienne, soit par mail à l’adresse : pref-enquetes-publiques@vienne.gouv.fr

Plus il y aura de réactions et d’oppositions, plus nous serons écoutés et, peut-être, entendus. N’hésitez pas à nous mettre en copie de toutes vos initiatives et de vos commentaires. En effet, en plus des remarques individuelles, le collectif d’opposants adressera un mémoire de synthèse à Mme la préfète.

Il est également important que vous puissiez faire circuler notre pétition et recueillir le maximum de signatures

Le collectif prévoit d’organiser une réunion publique à Charroux dans la dernière semaine du mois de janvier. Si vous souhaitez être avisé par mail des détails de cette réunion, merci de nous répondre en ce sens en écrivant à <stop point porcherie point charroux chez gmail point com>

Par ailleurs, le collectif déploie tous ses efforts pour convaincre Mme la préfète de requalifier la procédure d’enregistrement de la porcherie en procédure d’autorisation, ce qui permettra la tenue d’une enquête publique et d’une étude d’impact digne de ce nom.

Nous restons à votre disposition.

Bien cordialement

Les membres du bureau du collectif »

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Comment la France a tué ses villes

lun Jan 15 , 2018
Une vidéo avec Olivier Razemon et une enquête sur Poitiers
//