Une 60aine de personnes, enseignant.e.s dont quelques AESH (accompagnant des élèves en situation de handicap) se sont rassemblé-es sous un soleil écrasant ce mercredi 24 juin, à l’appel de FO, CGT, Sud éducation.

Une délégation a été reçue par le rectorat pour développer les revendications :

  • arrêt immédiat des sanctions envers les 4 prof-es Melle (information de la veille de la prolongation de 4 mois de leur suspension)
  • mais aussi médecine du travail (largement absente),
  • statut AESH,
  • mépris ministériel et « prof-bashing »,
  • le bazar du confinement,
  • le télétravail, travail trop souvent bénévole,
  • rémunérations,
  • nombre d’élèves par classe…. etc !.

Le Rectorat « a pris note et transmettra ». En clair il n’a apporté aucune réponse, excepté pour dire qu’ils recherchent des médecins mais n’en trouvent pas.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Ligue des Droits de l'Homme (LDH) de Châtellerault. le bulletin trimestriel

ven Juin 26 , 2020
n°21 de juin 2020
//