Soutien à Olivia Zemor

Un communiqué du Comité poitevin Palestine

Comité poitevin Palestine
Sylvette ROUGIER
+ 33 6 76 02 20 63
comite_poitevin_palestine@orange.fr
http://www.poitiers-palestine.org/
facebook : comitepoitevinpalestine

SOUTIEN A OLIVIA ZEMOR

Olivia Zémor, présidente de l’association CAPJPO-EuroPalestine est convoquée le 19 mars prochain devant le tribunal de Versailles, en raison de poursuites engagées contre elle par l‘Etat à la demande de « L’Union des communautés juives d’Ile de France », présidée par le colon franco-israélien Sammy Ghozlan.

Il lui est reproché d’avoir appelé la chanteuse Vanessa Paradis, il y a 7 ans, à ne pas aller donner un concert à Tel Aviv, appel s’inscrivant dans la campagne du groupe israélien « Boycott from Within ».

Les plaignants l’accusent de « provocation à la haine ou à la violence » et de « provocation à la discrimination nationale, raciale, religieuse ».

Il semble aller de soi que l’État d’Israël incarne la vocation à « sauver les Juifs » en étant leur « foyer d’accueil » pour les rescapés du Génocide et un « havre de sécurité » pour les Juifs persécutés du monde entier. Et que donc critiquer cet Etat, relève par là-même de l’antisémitisme.

A ce stade, il est nécessaire de faire un retour sur l’Histoire.

Quand la Société des Nations accorde un Mandat sur la Palestine à la Grande Bretagne en 1922, elle y intègre les revendications de l’Organisation sioniste mondiale et en particulier son article 6 précise : « Tout en veillant à ce qu’il ne soit pas porté atteinte aux droits et à la situation des autres parties de la population, l’administration de la Palestine facilitera l’immigration juive dans des conditions convenables et de concert avec l’organisme juif mentionné à l’article 4 ; elle encouragera l’établissement intensif des Juifs sur les terres du pays, y compris les domaines de l’État et les terres incultes inutilisées pour les services publics. »

Il s’agit donc bien dès l’origine d’un projet de colonialisme de peuplement que l’Etat d’Israël, créé après la Seconde guerre mondiale, n’aura de cesse d’amplifier, utilisant le génocide hitlérien pour le justifier.

Ce sont des faits historiques qu’il est aujourd’hui impossible de rappeler sereinement dans notre pays. Chantre de la liberté d’expression quand il s’agit de défiler derrière la banderole « Je suis Charlie », la France est devenue le lieu de toutes les censures quand il s’agit de dénoncer la politique criminelle de l’Etat israélien.

Les saisies de terres, les destructions de maisons, les emprisonnements administratifs, les extensions de colonies, les assassinats ciblés, voilà ce qui nourrit aujourd’hui la critique d’Israël et de sa politique du fait accompli. Et l’antisionisme est l’opposition à la stratégie d’occupation des territoires palestiniens et aux exactions qui l’accompagnent.

Faut-il encore une fois rappeler que le sionisme est une idéologie alors que le judaïsme est une religion ? Faut-il encore une fois rappeler que jamais les associations de défense de la cause palestinienne ne s’en prennent aux citoyens de confession juive mais condamnent le racisme et le colonialisme contenus dans le sionisme ? Faut-il encore rappeler que la défense du sionisme et donc la défense de la politique criminelle israélienne renforce l’antisémitisme ?

Mais peut-être faut-il aussi s’interroger : n’est-ce pas ce que veulent les soutiens d’Israël ? Renforcer le sentiment d’insécurité des citoyens juifs en France pour les pousser à émigrer vers Israël toujours dans le but de renverser l’équilibre démographique ?

Une véritable terreur tente de s’installer en France pour faire taire les critiques de la politique israélienne : débats censurés, salles refusées, colloques annulés, carrières brisées, … La France n’est plus que la patrie des « bénis oui-oui » qui se terrent derrière la pensée officielle.

Heureusement, il reste des défenseurs de la souveraineté et du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, qui refusent le racisme sous quelque forme qu’il se manifeste et le sionisme en est une.

Olivia Zémor fait partie de ces irréductibles et c’est pourquoi le Comité poitevin Palestine lui apporte tout son soutien.

Poitiers le 11 mars 2018.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Tou-tes à Migné Auxance ce dimanche contre les bassines !

mer Mar 14 , 2018
Pour une agriculture alternative
//