Alors, « Le jour d’après » sera t-il pareil au « jour d’avant » ? A voir les décisions prises par le gouvernement de Castex, ça y ressemble bien ! A coup de milliards, on relance l’industrie automobile, (tout le monde à l’électrique ?) le secteur de l’aéronautique (sans ignorer le chômage qui affecte déjà les salarié.e.s) sans examen critique non plus sur le gonflement permanent de ce secteur, à coup de subventions aux compagnies à « bas coûts », dont Ryan Air s’est goinfré depuis des années…

On est loin du titre de cet article… mais l’autonomie alimentaire, les circuits courts, le consommer local, tant vantés ces derniers mois semblent bien loin des projets engagés aujourd’hui, de cette « relance de l’économie » voulue par le gouvernement : on prend les mêmes (recettes) et on recommence !

Alors, reste celles et ceux qui travaillent dans l’ombre pour porter des projets, soutenir des paysan.ne.s qui se sont donné.e.s pour mission de produire autrement, de considérer différemment leur rapport à la terre et aux animaux, d’avoir d’autres relations avec les fameux « consommateurs ».

Le mouvement Terre de Liens est de ceux-là et ne demandent qu’à grandir encore pour porter une autre ambition pour un « modèle » agricole débarrassé du « toujours plus » de pesticide, d’engrais, d’irrigation, de rationalisation de la production sans que la crise de ces mêmes pratiques agricoles ne cessent pour autant. Car au final, celles et ceux qui subissent la « crise », ce sont bien les paysan.ne.s eux/elles-mêmes enfermé.e.s dans des pratiques sans issue à long terme.

Le mouvement Terre de Liens compte 22 structures différentes parmi lesquelles 19 associations, les trois autres étant une fédération, une fondation reconnue d’utilité publique et une société en commandite par actions (la Foncière). Si toutes adhèrent à une charte commune, chaque association est née et grandit sur un terreau particulier qui l’amène à agir pour le projet de Terre de Liens à sa manière.

Les fermes « Terre de Liens » de la région Poitou-Charentes

Depuis la création de l’association, 10 fermes ont bénéficié de l’aide de Terre de Liens (dont, pour le moment deux dans la Vienne) et trois projets sont en cours d’acquisition. Ceci correspond au soutien de 24 agriculteurs.trices aux productions diverses (maraîchage, viticulture, élevage, céréales et boulange paysanne, PAM,…) et à 260 ha maintenus en agriculture biologique et sortis de la spéculation foncière grâce à l’épargne solidaire de plus de 500 citoyens. Actuellement dans la Vienne, 3 projets sont également en cours d’étude.

Infos sur : https://terredeliens.org/-les-fermes-terre-de-liens-.html

Par ailleurs, nos ami.e.s de « Point de Vue Citoyens » ont réalisé en 2014 une vidéo de 13 mn (« Tissons des liens entre agriculteurs et citoyens », M. Guetté & A. Puaud) qui n’a pas pris une ride et que l’on peut visionner via le lien : https://terredeliens.org/poitou-charentes.html

Il existe également une page FB régionale : https://www.facebook.com/terredelienspc

et une adresse postale : i-POLE – zone d’activités de Puymoyen
2 rue des chasseurs 16 400 PUYMOYEN Tél : 05 45 67 79 46 / 06 52 96 59 95

Dom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Permis de construire… refusé en l'état !

ven Juil 24 , 2020
Journal de France 3 du 24 juillet (de 13 mn 36 s à 15 mn 45 s) : annonce de la suspension et du réexamen des permis de construire en cours d’instruction à Poitiers. Est cité (avec des images du rassemblement du 18 juillet) le projet en bord de Clain… […]
//