Jean-Philippe Martin , Frédéric Chauvaud , Lydie Bodiou , Héloïse Morel

« Premier ouvrage abordant les violences faites aux femmes dans le 9e art, À coups de bulles et de cases est, dans le contexte actuel, à même de montrer la façon dont la bande dessinée franco-belge, les comics mais aussi les mangas traitent les agressions et les crimes de sang. La bande dessinée qui ne cesse d’ouvrir de nouveaux chantiers et de revisiter des domaines déjà balisés, soit en les renouvelant, soit en les inscrivant dans une tradition, continue d’investir l’imaginaire des sociétés contemporaines.

Quotidiens, hebdomadaires, trimestriels font désormais une place de plus en plus importante aux cases et aux bulles, mais si les femmes de papier ont été parfois mises à l’honneur ou étudiées, c’est rarement le cas des brutalités, des insultes et des viols qu’elles subissent. Et pourtant, les récits graphiques regorgent de femmes victimes de violences les plus diverses : mariages forcés, humiliations, agressions physiques, viols. Des bandes dessinées relèvent du témoignage et de la littérature du réel, d’autres appartiennent au registre de l’imaginaire, mais toutes traitent d’un fléau universel, parfois en une seule case, d’autres fois en plusieurs planches. La visée du présent ouvrage est d’inverser les perspectives communes, de montrer que les femmes ne sont pas enfermées dans la catégorie des femmes aguicheuses, ni dans celle des faire-valoir, ni non plus dans celles des seules victimes. En effet, même humiliées, brutalisées, martyrisées, elles conservent leur dignité ou leur fierté. »

.

e9f55251-b8dc-4415-9ed3-5e2eeb0a1ff8

Rédaction

Article suivant

Les retraité·es s’opposent à la réforme des retraites - Le 19 janvier : Agissons massivement

dim Jan 15 , 2023
Ci-dessous l’appel « Retraité.es » de la Vienne qui précise les conditions de participation aux manifestations de Châtellerault et Poitiers avec un rendez-vous spécifique pour assurer au mieux la participation de l’ensemble des retraité.es au mouvement. Il est ainsi précisé qu’il est possible de rejoindre la manifestation à Châtellerault à 10 h […]
//

Articles en relation