Communiqué de l’UD CGT de la Vienne :

Alors que partout en France un mouvement social aux revendications légitimes continue de prendre de l’ampleur, le gouvernement n’y répond que par la violence, la surdité et les atteintes aux libertés fondamentales… Le 5 février, l’Assemblée nationale a adopté une loi, liberticide, portant ainsi une attaque sans précédent à la liberté fondamentale de manifester. Trois députés de la Vienne, Mr Savatier, Mr Houillé et Mr Turquois ont voté pour ! Leur acte sera lourd de conséquence pour la liberté de manifester des femmes et des hommes de notre département !

Alors que partout en France un mouvement social aux revendications légitimes continue de prendre de l’ampleur, le gouvernement n’y répond que par la violence, la surdité et les atteintes aux libertés fondamentales…

Le 5 février, l’Assemblée nationale a adopté une loi, liberticide, portant ainsi une attaque sans précédent à la liberté fondamentale de manifester.
Adoptée à l’Assemblée nationale à marche forcée, sans réel débat parlementaire, ayant été tricotée et détricotée, ayant fait l’objet de vives critiques et alertes de la part de nombreuses organisations syndicales, politiques et associatives défendant les droits de l’Homme, cette loi liberticide met en place un véritable arsenal répressif dangereux pour une démocratie et un État de droit.

Trois députés de la Vienne, Mr Savatier, Mr Houillé et Mr Turquois ont voté pour !

Leur acte sera lourd de conséquence pour la liberté de manifester des femmes et des hommes de notre département !

Ainsi les salariés des Fonderies du Poitou qui manifestent pour la sauvegarde de leurs emplois pourront être fichés comme des voyous ! Que pouvons-nous attendre de nos élus pour la défense de nos emplois industriels quand ils font un tel choix ?

Les salariés des Fonderies seront mobilisés à Poitiers vendredi 8 février 14h lors du passage au Tribunal du commerce.

Nous invitons les députés de la Vienne à venir les soutenir dans leur combat et leur expliquer pourquoi demain ils pourraient être interdits de manifester alors qu’ils se battent pour pouvoir vivre dignement et travailler demain dans la Vienne.

Vous faites erreur Messieurs les Députés. Le véritable voyou c’est Carlos Ghosn ! Exigez de Renault qu’il reprenne les Fonderies !

Car en effet, Il sera loisible aux préfets de prendre des interdictions administratives de manifester sur tout le territoire et pour une durée d’un mois contre des personnes qui n’ont absolument commis aucune infraction!
Seule une suspicion de trouble à l’ordre public suffit pour prendre une telle mesure d’interdiction administrative ; dérive d’un État sécuritaire !

Le fichage généralisé des manifestants sera possible puisque les personnes sous le coup d’une interdiction administrative ou judiciaire de manifester seront fichées au Fichier des personnes recherchées (FPR).

Cette loi doit, désormais, repartir devant le Sénat mais il est évident que pour la CGT, elle doit continuer d’être combattue fermement tant elle porte atteinte aux fondements même d’un État de droit et d’une démocratie.

Le Gouvernement à la solde du MEDEF et des plus riches, veut nous faire taire. Mobilisons-nous, pour nos conditions de travail et de vie, pour nos salaires, pensions, minimas sociaux, pour notre protection sociale, pour no services publics, pour nos libertés.

Poitiers, le 07/022/2020

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Solidaires 86 appelle au rassemblement samedi 9 février à Poitiers

jeu Fév 7 , 2019
Le tract
//

Articles en relation