Zone humide de tête de bassin versant, sur un plateau dominant la Vienne et le Clain, le Pinail est fortement vulnérable au changement climatique et tout particulièrement les épisodes de sécheresse et la modification du régime des pluies dont dépendent les milliers de mares. GEREPI s’est ainsi projeté en 2050 et 2100 pour imaginer quel serait le paysage, les espèces mais aussi les activités présentes sur le site selon différents scénario. Ce travail vient d’être mis en ligne dans un rapport intitulé « Vers l’intégration systémique des enjeux du changement climatique dans la gestion de la réserve naturelle du Pinail« . (lire la suite ici)

Rédaction

Article suivant

Formation : Pesticides, eau et milieux aquatiques

mer Nov 10 , 2021
Vous êtes citoyen.ne, naturaliste, élu.e, intéressé.e par la thématique des pesticides ? France Nature Environnement Nouvelle-Aquitaine, vous propose une formation gratuite et ouverte à tous sur cette thématique. Le vendredi 19 novembre 2021 de 18h00 à 20h15 (lire la suite ici) Photo : Clément Braud
//