A la Scop Ekitour, agence de voyages militante qui va fêter ses 50 ans l’année prochaine, nous développons un regard critique sur le système touristique et, en particulier, sur l’impact de la catégorie « touriste » sur l’hospitalité des personnes de passage tout comme sur les lieux et communautés d’accueil et nos actions en témoignent depuis longtemps.

Aujourd’hui, nous pensons que le vaste volet hébergement qui se dessine dans la création du tiers-lieu « La Caserne » est une belle opportunité pour faire de Poitiers un terrain de pratiques vertueuses.

Vers des formes d’hospitalités inclusives

Les définitions statistiques, réglementaires et fiscales les plus utilisées pour la définition de « touriste » agissent performativement sur les lieux, en limitant profondément l’accès à l’espace urbain à ceux qui ne tombent pas dans la définition, comme les migrants, les travailleurs saisonniers, les étudiants et toute une série d’autres identités mobiles. (voir les travaux du chercheur Prosper Wanner à ce sujet)

La Scop Ekitour veut mettre en avant des actions et des activités pour mettre en pratique des formes d’hospitalités inclusives liées aux différents types de mobilité. Certaines se sont révélées avec la crise du Covid-19 et cette tendance semble s’ancrer dans la durée au sein du secteur du voyage.

Elle concerne des secteurs comme l‘accueil de travailleurs locaux, les offres de télétravail, les solidarités avec les étudiants ou les personnels hospitaliers, l’accueil social ou encore les services aux habitants. Ces pratiques entrainent l’émergence de nouveaux services, tarifs, modèles économiques et politiques publiques.

« La Caserne », le tiers-lieu des hospitalités inclusives

Les projets, que sont un « Hostel », accueillant tout au long de l’année les gens de passage, une « Résidence Habitat Jeunes », accueillant des jeunes salarié-es, étudiant-es ou en recherche d’emploi dans la durée et des « logements d’urgence » pour les personnes en grandes précarité, sont des projets structurants qui vont permettre que le tiers-lieu « La Caserne » soit l’endroit idéal qui permettra de mettre en œuvre ces hospitalités inclusives

L’ambition d’EKITOUR

La Scop Ekitour a l’ambition d’être un catalyseur des offres qui sont en préparation dans le tiers-lieu comme l’hébergement bien sûr mais aussi le cinéma, les arts plastiques et de la rue, l’alimentation, la transition écologique ou encore la création d’entreprises.

Son approche est de permette la rencontre, la mixité sociale et générationnelle, l’échange interculturel dans une pratique éco responsable quotidienne, en lien étroit avec les habitantes et habitants, leurs histoires, leurs productions, leurs créations.

Comme elle en a l’habitude ses actions seront de développer le tourisme pour tous avec les partenaires locaux, nationaux et internationaux, de mettre en place des vacances solidaires pour les personnes en grande précarité mais aussi d’avoir des offres de tourisme responsable, respectueuses de l’environnement et des populations et de proposer une ouverture du tiers-lieu sur le monde.

L’intelligence collective au service du projet.

Cs projet ne peut se réaliser qu’en y associant étroitement toutes les structures et leurs membres qui seront présent-es dans le tiers-lieu mais également avec d’autres présentes sur le territoire sans oublier les habitantes et les habitants.

Les partenaires formant le socle de base de notre projet sont Poitou Habitat Jeunes, la Fédération d’Unie des Auberges de Jeunesse mais aussi notre plateforme Les oiseaux de passage.

Daniel Lodenet

Article suivant

[Tract] Rassemblement pour la fermeture des lieux d’enfermement des personnes étrangères aux frontières

dim Jan 30 , 2022
C’est ce mercredi 02 février à 18h00
//