Expo : « Les Histoires de cinéma finissent mal, en général »

Les Histoires de cinéma finissent mal, en général

Première étape : les films d’auteurs à la française

Nicolas ROUGET

vendredi 01 juin 2018 à 18h

à l’espace Artothèque de la Médiathèque François-Mitterrand, 4 rue de l’université 86000 POITIERS

« Au départ, il y a les mots. Ces mots qui résonnent au détour d’un film, d’un roman ou encore d’une pièce de théâtre. C’est bien connu, les mots font des phrases et les phrases font des histoires. Il va de soi que les vraies histoires sont celles qui convoquent d’une manière ou d’une autre le sentiment amoureux.

Ensuite, il y a les images. Ces images qui font peur quand elles ne font pas rire. Ces clichés qui bouillonnent en nous et que l’on ne peut s’empêcher de vivre à chaque fois que surgit le temps de l’aventure.

Des mots, des images… Le cinéma n’est jamais bien loin. C’est le moment de la projection, c’est le temps de l’amour. »

Avec cette nouvelle réalisation créée avec des habitants de Poitiers pour l’Artothèque, Nicolas Rouget poursuit son exploration du caractère narratif de la photographie. Les Histoires de cinéma finissent mal, en général présente une série de photographies avec sous-titres que l’on pourrait croire sorties de films en VO. Un rapport texte / image qui invite à être poursuivi car ce projet est conçu pour entrer en résonance avec des documents empruntables du fond de la médiathèque.

À l’occasion de ce vernissage sera également présenté :

Ne craignez pas ce flou

diaporama muet de Daniel CLAUZIER et Nicolas ROUGET

présentation de l’installation le vendredi 01 juin de 15h à 19h

Les tirages de l’exposition ont été réalisés dans l’atelier de photographie des Beaux-arts, École d’arts-plastiques de Grand Poitiers.

Exposition du 01 juin au 29 septembre, horaires d’ouverture de la médiathèque.
http://www.bm-poitiers.fr

Download the PDF file .

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.