« Stupéfaction en apprenant par la presse locale que le centre d’enfouissement du Vigeant pourrait accueillir 40 000 tonnes de déchets venus de Corse !

Face au constat d’une société de consommation incapable de contraindre les producteurs de marchandises à réduire l’impact de leurs pratiques (suremballages, le « tout jetable »), le sud Vienne a-t-il vocation à accueillir les excédents de la Corse ?

En France, le transport est le secteur le plus émetteur de Gaz à Effet de Serre (GES).

Transporter 40.000 tonnes de déchets par la route est pure folie quand on n’arrive déjà pas à tenir les engagements des accords de Paris de la COP 21

Ce projet aurait des conséquences terribles pour les habitants du secteur et du Poitou-Charentes : noria de camions, saturation du site du Vigeant qui poserait problème pour les 20 ans à venir vis-à-vis des déchets ayant une réelle vocation à être accueillis dans le centre du Vigeant.

Par ailleurs, n’oublions pas que la source de la Bernardière jouxte le site d’enfouissement.

Les associations ARDAN et AUDE, qui s’étaient déjà opposées en 2005 à l’extension de ce site en raison de son surdimensionnement et de la proximité d’un captage alimentant des milliers d’habitants, s’opposent à ce projet et demandent en urgence une réunion de la Commission Locale d’Information.

ARDAN

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Matériel informatique et numérique reconditionné à Poitiers

sam Oct 6 , 2018
À la bootique. Arrêtons de jeter : recyclons
//