Après d’intenses délibérations, le jury professionnel, le jury de la ville de Poitiers, les lycéens et apprentis, les détenus du centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne et les spectateurs/internautes ont choisi de récompenser les films suivants visible sur la plateforme jusqu’au 28 février à minuit (lire la suite ici)

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

8 mars. Le tract syndical 86 d'appel à la grève féministe

lun Mar 1 , 2021
Le 8 mars des 1ères de cordées
//