Le scandale des bassines en Vienne

Les associations saisissent le tribunal administratif de Poitiers

Vienne Nature se positionne contre le programme des réserves de substitution pour l’irrigation agricole (bassines) dans le département.

L’objectif de ce programme est de contourner les restrictions d’arrosage d’été en pompant dans les nappes avant la sécheresse et en stockant l’eau dans des réserves, les fameuses bassines. Le lobby à l’œuvre derrière cette manœuvre espère en effet éviter les effets les plus visibles (et médiatiquement négatifs) de l’actuelle surexploitation de la ressource en eau : assecs de rivières et débits d’eau désastreux. Or il n’est point question d’économie d’eau dans ce programme, contrairement à ce qui est annoncé !
Ce programme cumule les défaillances et résume une politique de l’eau fondée sur la fuite en avant : renforcement des grandes cultures irriguées gourmandes en eaux et en pesticides, ignorance des enjeux de santé publique et du changement climatique…

Considérant la gravité de ces risques, les associations Vienne Nature, l’UFC Que Choisir Vienne, la Confédération Paysanne, l’ADEMA (Association de Défense de l’Environnement de Migné-Auxances), Vivre en Clain et Poitou-Charente Nature saisissent le tribunal administratif de Poitiers contre les arrêtés préfectoraux qui autorisent quatre groupements d’irrigants à construire et exploiter les réserves du bassin du Clain.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Le réchauf­fe­ment clima­tique à Poitiers

ven Sep 14 , 2018
Que représente cette image ?
//