Un compte rendu du débat du 21 septembre aux Roches Prémarie.

Commençons par la conclusion de Florence Habets, hydrogéologue, directrice de recherche au CNRS et chargée de cours à l’Ecole Normale Supérieure, rue d’Ulm. Elle est aussi présidente du Conseil Scientifique du Comité de Bassin Seine Normandie. Elle intervenait dans le cadre de cette conférence consacrée à la question « des bassines » . « Si encore on dépensait de l’argent et que les réponses apportées étaient viables ! Mais les incertitudes sont telles, que l’on va dépenser des sommes considérables sans rien résoudre ». C’est bien le message de fin de soirée qui aura été entendu par le nombreux public présent mardi 21 septembre aux Roches Prémarie. La salle était en effet pleine et attentive pour l’exposé de 50 minutes proposé par l’intervenante, propos décliné en 5 parties, comme annoncé ci-dessous.

L’exposé de nature scientifique, parfois très technique a permis de mesurer à la fois les enjeux des dérèglements climatiques et leur réalité et la difficulté de répondre par des mesures telles celles prônées par une poignée d’irrigants soutenus par les services de l’État, préfecture en tête. Incertitude sur la capacité de « remplir des bassines » alors que la ressource en eau diminue, incertitude sur les automnes et les hivers qui deviennent plus secs : baser ses prévisions sur des conditions climatiques de plus en plus incertaines est un pari cher payé. Tout cela au regard des dizaines de millions d’euros d’argent public dépensées pour du maïs destiné à l’exportation et aux coûts environnementaux mesurés.

Parmi les interrogations nombreuses exprimées pendant cette soirée, toujours le besoin de comprendre le pourquoi de ces bassines : qui paye la note ? qui décide du besoin de stocker de l’eau ? pour quelles cultures ? pour quelles agriculteurs.trices ? avec quel contrôle sur l’usage de l’eau ? Ou encore sur celui des pesticides ou des engrais ? Nombreuses questions qui ont traversé la salle et qui montrent qu’un débat public contradictoire et approfondi manque cruellement pour que chacun.e mesure bien à la hauteur du sujet posé dans quelle direction on nous envoie…

D. Leblanc

Dom

Article suivant

[vidéo] Désobéissance civile contre les "bassines" à Mauzé (79)

ven Sep 24 , 2021
Une vidéo de « Points de vue citoyens »
//