Un compte rendu syndical de l’audience au Rectorat de Poitiers dans le cadre de la journée de grève et mobilisation intersyndicale du 19 octobre

Les principaux points qui ont été évoqués :

Le salaire et les faibles quotités horaires (60% d’un temps plein) ne permettent pas de vivre du métier d’AESH. On constate un abandon du métier qui n’est pas attractif.

La nouvelle grille salariale mise en place à partir du 1er septembre 2021 est déjà caduque, le SMIC a augmenté en septembre 2021 et a rattrapé le premier indice. Les AESH n’ont pas reçu d’avenant pour le changement d’indice (sauf

(lire la suite ici)

Rédaction

Article suivant

Quoi de neuf au Café-Cantine de Gençay ?

dim Oct 24 , 2021
Ils ont repris leurs activités avec la restauration et les concerts mais cela n’a pas été sans états d’âmes… à fortiori quand on demande de contrôler à l’entrée et même en terrasse si vous êtes en règle du côté sanitaire. Des artistes ont même décidé de ne pas en passer […]
//