Pastille d’iode : le communiqué d’ARDAN

« Les personnes qui habitent dans un rayon de 10 à 20 km des réacteurs de Civaux sont invitées à se procurer des comprimés d’iode stable. la prise de ces comprimés, en temps voulu, c’est-à-dire lors du passage d’un éventuel nuage radioactif, en saturant leur glande thyroïde, leur permettrait de ne pas fixer l’iode radioactif. C’est parfait : leur thyroïde serait à l’abri d’un cancer  de la thyroïde et seulement de la thyroïde.  

Mais un nuage radioactif n’est pas composé exclusivement d’iode.

D’autres radioéléments le composent et se logent – dans le cœur, c’est le cas du césium – dans les os, c’est le cas du strontium et  d’autres encore, comme le tritium, n’ont pas de préférence et peuvent attaquer n’importe quel organe.  

Dans son courrier aux habitants, le préfet indique bien – à juste titre- que “si de l’iode radioactif était rejeté dans l’environnement, la prise de comprimés d’iode stable serait un des moyens efficaces de protection de la thyroïde”   Dans l’esprit d’un grand nombre d’habitants, ces comprimés les protégeraient de la radioactivité, c’est pourquoi nous tenons à donner les précisions précédentes. »

Contact : ardanvienne@free.fr

1 Comment

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.