PCF Sud Vienne : Non à la fermeture des trésoreries de Gençay et de Lussac les Châteaux

Après les fermetures à Couhé, Lusignan et L’Isle Jourdain celles de Gençay et Lussac les Châteaux sont prévues pour 2019

Communiqué de presse

« NON A LA FERMETURE DES TRESORERIES DE GENCAY et de LUSSAC les CHÂTEAUX

Dans le cadre des coupes budgétaires imposées par le gouvernement, les décisions de fermeture de Centres de Finances Publiques se multiplient, notamment en milieu rural.

La 3ème circonscription de la Vienne est particulièrement frappée. En effet après les fermetures à Couhé, Lusignan et L’Isle Jourdain déjà intervenues en début de 2018 ce sont celles de Gençay et Lussac les Châteaux qui sont prévues pour le 1er Janvier 2019.

Ces décisions politiques prises sans concertation s’inscrivent dans la continuité de celles des Gouvernements précédents. Elles font légitimement réagir administrés, personnels et élus locaux. Elles traduisent en même temps un véritable mépris envers les élus locaux, les usagers et les agents de la trésorerie.

Ces trésoreries rurales participent du nécessaire maillage des services publics de proximité. Elles sont l’interlocuteur privilégié des usagers ruraux, souvent âgés, ne disposant pas de connexion internet qui sont ainsi accompagnés, sécurisés, en confiance face à des agents fonctionnaires d’état, professionnels qu’ils connaissent..

La mise en œuvre de la modernisation de l’action publique (MAP) par le biais du numérique, de la dématérialisation des documents et des simplifications, n’est pas réaliste dans bon nombre de territoires ruraux. .D’ailleurs l’expérience montre que la visio-assistance dans les (MSAP) Maisons de Service Au Public dans les locaux de la Poste comme à Availles Limouzine ne fonctionne pas car elle ne répond en rien aux besoins des populations supprimant ce lien humain nécessaire de confidentialité, d’écoute, de conseil et de prise en charge immédiats.

La suppression de ces deux centres des impôts dans le Sud Vienne obligera à des déplacements parfois longs et coûteux pour les familles. Et que dire de l’empreinte carbone dans un territoire où il n’y a plus de transports publics?

Ces trésoreries sont aussi indispensables dans la gestion des finances communales. Dépourvus de ce service public, les maires et élu.e.s ne bénéficieront plus du suivi, de l’accompagnement du conseil de proximité et devront aussi faire face à des déplacements fréquents.

En cette période de cadeaux fiscaux faits aux actionnaires du CAC 40 et aux plus aisés, la fermeture des deux trésoreries dans cette 3éme circonscription rurale est une véritable provocation.

Ces choix de démantèlement des services publics de proximité confirment et aggravent la politique délibérée de désertion par l’Etat des communes rurales. Ils renforcent encore davantage les inégalités sociales et économiques au détriment des populations et des territoires.

Ces décisions de fermetures sont iniques et contraires aux principes d’égalité d’accès et de traitement qui fondent les valeurs de notre République.

Les communistes du Sud Vienne, ont interpellé par écrit chaque parlementaire de la Vienne en lui demandant d’intervenir auprès du Ministre concerné afin que soient abandonnés ces projets de fermeture des Trésoreries de Gençay et de Lussac les Châteaux.

Gençay le 4 Juillet 2018

Les militants communistes et du Front de Gauche Sud Vienne »

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Appel urgent à dons pour les mineurs isolés

dim Juil 22 , 2018
« A titre exceptionnel nous sommes à la recherche d’une paire d’enceinte (nous avons récupéré une chaîne sans enceinte) et toujours de lits superposés ou lits mezzanine 1 place pour pouvoir optimiser les chambres) La collecte financière est également toujours en ligne : https://www.leetchi.com/c/collecte-de-soutien-aux-mineurs-isoles-a-poitiers Merci d’avance et n’hésitez pas à passer […]
//