[photos] 1er mai à Poitiers : la bonne surprise du nombre et de la diversité

Plus de 2000 personnes pour un 1er mai à Poitiers ça faisait bien des années qu’on n’avait pas vu ça.

Il faut dire que le contexte social ne cesse de se dégrader :

Des publicités sur Poitiers annonce l’ouverture du « crédit municipal » autrement appelé « Monts-de-piété » ou plus populairement « Chez ma tante » ou « Le clou » (« mettre au clou »). Il s’agit de mettre en gage un objet d’une certaine valeur pour bénéficier d’un prêt. On l’utilise quand ses revenus ne peuvent même pas servir de garanti pour le remboursement d’un prêt…

L’autre contexte c’est le contexte politique où Macron a entendu grâce au Grand débat qu’il fallait… radicaliser la politique qu’il mène déjà.

Pourtant l’épisode « Notre-dame-de-Paris » a montré qu’il pouvait pleuvoir des millions.

À force de prendre les gens pour des cons, ils s’en aperçoivent. Nous étions donc plus de 2000 de tous les âges, malgré le vieux venin du discours sur les « classes dangereuses » distillé par la grande presse nationale.

Il y avait beaucoup de syndicalistes et de salarié-e

Sur un air d’accordéon

La vidéo de la NR a bien capté l’ambiance

La couleur rouge se mélangeait harmonieusement avec la couleur jaune ! « On est là, on est là ! »

Des organisations politiques étaient nombreuses : France Insoumise, PCF, Lutte Ouvrière, des collectifs militants, des militant-es et des élu-es de « Osons Poitiers »…

Il y avait aussi le nouveau venu, Alternative Libertaire, qui se lance sur Poitiers le 7 mai

On trouvait des drapeaux palestiniens du Comité France Palestine qui a lu une déclaration en fin de manifestation (à lire ici), largement inaudible : seul un mégaphone était à disposition. Personne n’avait prévu qu’il y aurait autant de monde. Il y a parfois d’heureuses surprises dans la mobilisation.

L’autre groupe bien représenté par un tract et une banderole était les défenseurs des migrant-es

La manifestation est partie de la place du Marché puis est descendue place de la Liberté où une 50aine de cadres de FO faisaient bande à part alors même que de nombreuses/eux militant-es de FO étaient dans le cortège des plus de 2000. Sectarisme, quand tu nous tiens…

Bien sûr de nombreux panneaux individuels étaient visibles

La Place d ‘Armes nous a confirmé dans notre impression : on était vraiment très nombreuses/eux

Après la manifestation, quand tout le monde était parti, il restait sur place quelques perles à méditer :

Qu’elle est douce et revigorante cette journée du 1er mai, fête des travailleuses et des travailleurs.

Vite, la suite !

Pascal Canaud

Photos : PC et Suzie

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.