Une petite centaine de personnes, (artistes intermittents, salarié.es d’autres secteurs, enseignant.es, personnels soignants, sans emplois, citoyen.nes…) se sont retrouvé.es ce vendredi 16 avril devant l’agence Pôle emploi à la gare de Poitiers. A l’ordre du jour, la situation catastrophique des salarié.es de la Culture confronté.es depuis des mois à la fermeture des lieux culturels, la réforme de l’Assurance chômage et les dégâts que cela entraîne, comme si la situation de l’emploi n’était pas déjà critique. L’occupation du Théâtre de Poitiers (le nouveau « Théâtre Au Peuple » ) depuis trois semaines maintenant contribue à la mobilisation permanente et aux échanges fructueux entre des secteurs d’activité qui n’ont pas toujours l’occasion de discuter aussi souvent ensemble. Ce qui amène à des discussions passionnées, des accords et des désaccords qui permettent de confronter des points de vue, d’avancer des propositions, des actions à mener en commun. Ce « Vendredi de la colère » en était un nouvel exemple : des actions qui doivent perdurer et faire progresser des fonctionnements « horizontaux » permettant de s’organiser dans la durée et de construire des solidarités actives. Pour un « Vrai Monde d’après » ?

Le défilé, funèbre, parti de la gare est passé devant le TAP avant de rejoindre la place de l’hôtel de ville où symboliquement des silhouettes ont été tracées sur le sol… pour figurer toutes ces personnes sacrifiées…

D.L.

Cet après midi :

Dom

Une réflexion au sujet de “[Photos-Vidéos] C’est dans la rue qu’ça s’passe… le 16 avril à Poitiers

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

[Photo] de la semaine : "Votre Attestation !" qu'ils disaient…

sam Avr 17 , 2021
Dans les escaliers de la gare à Poitiers, ce collage…
//