Lancé en 2010, le service civique a débouché sur la création du « Service National Universel » qui doit devenir obligatoire d’ici 2024. Pour Jérôme Polidor, documentariste poitevin et réalisateur de Jeunes de service, le dispositif est un instrument de contrôle social de la jeunesse. J. Polidor a été primé pour l’appel à projet de films documentaires au Festival « Filmer le travail 2019 » .

Il a par ailleurs écrit cette tribune le 2 février 2021 pour le site « Basta » . Ci-dessous l’introduction de cet article et le lien, pour en lire l’intégralité.

« Le service civique permet aux 16-25 ans de « s’engager volontairement au service de l’intérêt général » au moins 24 heures par semaine 6 à 12 mois, en échange d’une indemnité forfaitaire mensuelle d’environ 580 euros versée par l’État. Relevant du statut juridique du service national, le volontariat est un nouveau mode de travail, quelque part entre le bénévolat et le salariat. Les volontaires ne sont pas salariés pour un emploi, mais engagés pour une mission : le droit du travail et son contrôle ne s’applique donc pas. S’ils sont couverts par la Sécurité sociale, ils ne bénéficient pas de droits au chômage. Officiellement créé en 2010, le service civique est devenu incontournable pour une part grandissante de la jeunesse, avec 240 000 missions annoncées pour 2021. »

Sur Basta : https://www.bastamag.net/Service-civique-10-ans-de-precarisation-de-la-jeunesse-au-nom-de-l-engagement-citoyen-SNU

La bande-annonce de son film est disponible sur la plate-forme Viméo https://vimeo.com/417561479 et le film est disponible en DVD et VOD sur le site : https://www.cinemutins.com/jeunes-de-service

Dom

Une réflexion au sujet de “Service civique : dix ans de précarisation de la jeunesse au nom de l’engagement citoyen

  1. Bonjour,
    J’ai vu le film de Jérôme lorsqu’il a été primé par le festival Filmer Le Travail et j’avoue qu’il pose les bonnes questions, les témoignages des jeunes sont éclairants et tout cela vous permet de vous remettre en cause sur votre pratique d’employeurs de services civiques ; en tout cas, cela a été mon cas.
    Jérôme est devenu l’un des co-présidents du festival.
    Bonne journée.
    Daniel Lodenet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Le député Clément un peu court sur le nucléaire

sam Fév 6 , 2021
Un texte d’un camarade du Sud Vienne en réaction à un article du blog du député du Sud Vienne J.M. Clément intitulé « Énergie éolienne : autant en emporte le vent !«  « Un peu court sur le nucléaire…à quand un vrai débat avec les élus, les représentants des salariés, les associations […]
//