Notons la fraîcheur de la marchandise, son humeur, ses sentiments :  prof-e de philo dans un lycée privé de Poitiers

Exit le concours, le statut, la formation, la convention collective, la mission et l’esprit de service public.

Avec Macron, c’est la vérité crue du projet. La travailleuse et le travailleur ne sont que des marchandises notables sur un tripadvisor de l’emploi dans une société régie par la seule loi de l’offre et de la demande.

Sur le site https://www.mercato-emploi.com/ d’où sont tirées ces images, on voit un monde enchanté où on rigole sur les photos, où le patronat est connecté et la/le salarié-e totalement exploité.

Berk !

PC

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Macron "le petit" et la révolte des "sans dents et des gens qui ne sont rien"

mer Avr 11 , 2018
Un article du blog de M. Belaali
//