« PAS DE QUARTIER POUR LE VILLAGE ALTERNATIBA

Les 5 et 6 juin devait se tenir au Parc du Triangle d’Or à Poitiers le Village Aternatiba. L’état actuel de la pandémie nous conduit à son annulation pour ce printemps.

Initialement prévu en septembre 2020 puis reporté en juin 2021, les conditions sanitaires strictes liées à la Covid 19 nous oblige une nouvelle fois à différer le Village. En effet, le contrôle de la circulation du public, l’impossibilité d’accueillir plus de 4 personnes à la fois sous nos stands font perdre tout son sens à cette manifestation.

Cependant toute l’équipe reste motivée pour le report du Village dès que les conditions le permettront. Vous y retrouverez nos propositions de modes de vie et de pratiques alternatives pour se soigner, se nourrir, se loger, travailler, choisir son énergie, se cultiver, s’éduquer, s’informer, agir.

Malgré ce report, nous souhaitons continuer de co-construire les différents quartiers : dès qu’une nouvelle date sera proposée, nous serons alors en mesure de mettre en oeuvre le village, puisque de très nombreux partenariats sont déjà établis. Nous vous proposons des réunions « virtuelles » pour le moment, afin de faire un point par quartier avec tous les partenaires déjà engagé.es et celles et ceux qui souhaitent être de la partie également. Vous pouvez participer en répondant à ce formulaire : https://framaforms.org/village-des-alternatives-2021-vers-le-oui-1608064203

D’ici là Alternatiba Poitiers vous proposera régulièrement des animations thématiques vous permettant de patienter jusqu’au nouveau Village. »

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

[vidéo] Témoignage et parcours de Mamadi

dim Avr 11 , 2021
Mamadi est arrivé en novembre 2017 à Poitiers. Il venait de Guinée. Sa famille, extrêmement pauvre, vivant en pleine campagne, ne pouvait pas le mettre à l’école et l’a donné alors qu’il avait 8 ans à un oncle, qui avait un petit local de réparation de voitures à Conakry.L’enfant travailla […]
//