La victoire de la liste menée par Léonore Moncond’huy pour le 2ème tour des municipales à Poitiers est claire et nette et au regard de la participation à ces élections, elle prend un caractère d’autant plus remarquable.

Quelques données chiffrées pour mesurer la portée politique de cette élection :

– la participation de 36,40 % au 1er tour passe à 33,19 % au 2ème soit une baisse de plus de 21 points de % entre 2014 et 2020 (54,48 % au 2ème tour en 2014) avec 14 504 votant.e.s. Le nombre d’inscrit.e.s sur la liste électorale de Poitiers étant de 43 705…

En chiffres, c’est encore plus ébouriffant : A. Claeys perd plus de la moitié de ses voix en 6 ans : 10 878 (2014) contre 4 983 (2020). Si ce n’est pas un camouflet, cela y ressemble. Alors usure du pouvoir, besoin de « changer de tête » après près de 40 ans de mandats ? Le mandat de trop comme la presse locale l’a écrit ces dernières semaines ?

La participation ayant baissé de 3 points entre les deux tours, il faut également noter l’évolution des scores de chaque liste :

L. Moncond’huy : 5 995 voix au 2ème tour (42,83 %) soit 2 284 voix de plus entre les deux tours, (3 711 voix et 23,89 % au 1er tour)

A. Claeys lui passe de 4 382 (28,21 %) à 4 983 voix (35,60 %) avec un gain de 601 voix,

A. Brottier a réuni 3 018 voix (21,56 %) contre 2 854 (18,37 %) au 1er tour pour un gain modeste de 164 voix. Pas facile d’être le candidat officiel de LREM…

La liste Osons 2020 avait réalisé 10 % des voix au 1er tour (9,96 % précisément) pour 1 547 voix et celle initiée par le NPA 2,94 % pour 457 voix.

Le total des trois listes, Poitiers Collectif, Osons 2020 et NPA arrive à 5 715 voix. On pourra noter qu’avec une baisse de participation, seule la liste conduite par L. Moncond’huy tire son épingle du jeu et va au delà de l’addition des voix des électrices et électeurs des trois listes susceptibles de reporter leurs votes sur elle.

Une vraie volonté de changer de maire : « Moncond’huy sort Claeys à Poitiers » comme le titre La Nouvelle République du 29 juin.

Il restera à analyser le vote dans les différents quartiers de Poitiers avec une participation catastrophique (autour de 23 %) dans plusieurs bureaux des quartiers « populaires » de la ville…

Il faudra également s’interroger sur les conditions du vote et de la campagne entre les listes et singulièrement entre Poitiers Collectif et Osons 2020 mais cela reste à écrire…

Enfin, de quelle légitimité les élu.e.s peuvent-ils.elles se prévaloir quand la participation a mobilisé un tiers des électrices et électeurs, à Poitiers comme ailleurs : la liste victorieuse à Poitiers représente 13,71 % des inscrit.e.s : la crise démocratique ne couve plus, elle est bien là.

D. Leblanc

Dom

Une réflexion au sujet de “A Poitiers, on a voté avec les pieds…

  1. Bonjour la victoire de Poitiers Collectif est méritée. Poitiers à et avait besoin de renouveau. Je félicite Léonore Moncond’huy ainsi que toute sont équipes. ça fait bouger les codes car très peut de femmes et maires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Des "open badges" pour récompenser les enseignant-es de l'Académie de Poitiers

mer Juil 1 , 2020
Deux communiqués de presse de syndicats de l’Éducation et un article du site de l’École Émancipée 86 : Celui de la FSU86 : « Alors que le soignant-es rendent leurs médailles et que le prof bashing n’en finit pas de s’éterniser, l’académie de Poitiers – décidément très startup nation et indéniablement […]
//