Avec un grand sens de l’à-propos, le cinéma Le Dietrich vient de sortir son programme de novembre des films d’une grande actualité à voir vite avant d’être confiné-es. Jugez-en plutôt :

« Adieu les cons »

une comédie dramatique d’Albert Dupontel (déjà en salle)

Lorsque Suze Trappet apprend à 43 ans qu’elle est sérieusement malade, elle part à la re-cherche de l’enfant qu’elle a été forcée d’abandonner quand elle avait 15 ans. Ses recherches vont lui faire croiser JB, quinquagénaire en plein burn out, et M. Blin, archiviste aveugle d’un enthousiasme impressionnant. À eux trois, ils se lancent dans une quête improbable…Adieu les Cons c’est un commentaire amer

« Un pays qui se tient sage »

Documentaire de David DufresneFrance de 2020 (déjà en salle)

Alors que s’accroissent la colère et le mécontentement devant les injustices sociales, de nombreuses manifestations citoyennes sont l’objet d’une répression de plus en plus violente. Ce documentaire confronte les points de vue sur l’ordre social et la légitimité de l’usage de la violence par l’État.

A dark-dark man

Polar d’Adilkhan Yerzhanov (déjà en salle)

Bekzat est un jeune policier qui connait déjà toutes les ficelles de la corruption des steppes kazakhes. Chargé d’étouffer une nouvelle affaire d’agressions mortelles sur des petits garçons, il est gêné par l’intervention d’une journaliste pugnace et déterminée. Les certitudes du cow-boy des steppes vacillent.

et bien d’autres choses…

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Néonicotinoïdes : après les député.e.s, les sénateurs…

mer Oct 28 , 2020
Scrutin n° 8 – séance du 27 octobre 2020 : Dans la nuit de mercredi 27 à jeudi 28 octobre, le Sénat (dont la majorité est bien à droite) a voté en faveur du projet de loi permettant la réintroduction (temporaire) des néonicotinoïdes pour « protéger » la production de betteraves à […]
//