Communiqué CGT 86

« Nous avons appris le placement sous mandat de dépôt et l’incarcération de Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs d’Algérie, par le tribunal militaire de Blida, le 9 mai. Elle s’était rendue à une simple convocation d’un juge d’instruction pour être entendue comme témoin.

Nous ne comprenons pas cette arrestation arbitraire qui suscite une légitime émotion.

Louisa Hanoune est connue partout depuis des années pour ses prises de position et son combat intransigeant en défense de la démocratie, des libertés, des droits des femmes et toujours du côté des peuples et des opprimés.

Que l’on soit d’accord ou pas avec ses positions politiques, rien ne peut justifier sa mise en détention ».

Les syndicats CGT de la Vienne réunis en congrès les 26 et 27 septembre 2019 dénoncent cette arrestation arbitraire et exigent sa libération ainsi que le respect des aspirations démocratiques revendiquées par le peuple en lutte en Algérie.

La crise sans précédent du capitalisme génère une répression des libertés fondamentales à l’exemple des printemps arabes, des violences contre, entre autre, les peuples Palestiniens , Cubains , Vénézuéliens…. »

Chauvigny, 26 septembre 2019

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Pesticides à côté des habitations : donnez vite votre avis au gouvernement

sam Sep 28 , 2019
Le gouvernement a lancé une consultation publique de trois semaines, sur deux projets de texte (décret et arrêté) visant à protéger les personnes exposées aux épandages de pesticides à proximité des habitations. Pour préserver la santé des voisin·es des parcelles traitées mais aussi les zones naturelles sensibles. France Nature Environnement […]
//