La publication dans la presse locale (Nouvelle République et Centre Presse du 22 juillet) d’un article « L’irrigation dans l’après-midi : le problème c’est le vent » va relancer la polémique puisqu’il y est affirmé (dans la bouche d’un technicien agricole) que le problème essentiel, ce n’est pas l’évaporation due à l’arrosage en pleine chaleur ! (2 à 3 % de l’eau aspergée seulement selon les propos rapportés par le journaliste) On apprend même qu’arroser la nuit stresse la plante !!!

Sur le site de Centre-Presse : https://www.centre-presse.fr/article-690236-vienne-le-probleme-de-l-irrigation-est-le-vent-pas-d-arroser-en-plein-soleil.html ou de La Nouvelle République (édition de la Vienne) :https://www.lanouvellerepublique.fr/vienne/vienne-le-probleme-de-l-irrigation-est-le-vent-pas-d-arroser-en-plein-soleil

On attend maintenant les réactions des fédérations de pêche, de Vienne Nature, de l’UFC Que Choisir 86, des associations environnementalistes (et en particulier du tout nouveau « Collectif Inter-associatif pour faire face à la crise écologique » de la Vienne) etc. face à ce qui ressemble plus à une publicité pour le maïs irrigué (entre autre) qu’à une information argumentée et surtout contradictoire puisqu’à part le sens du vent, (!) on ne remet pas en cause le « modèle agricole » promu par ce type de pratique culturale.

Dom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

CETA : le vote des députés de la Vienne

mer Juil 24 , 2019
Lors du vote qui s’est tenu, mardi 23 juillet à l’Assemblée Nationale, le CETA a finalement été adopté à la majorité relative, la majorité absolue étant à 240 voix. En effet, 74 député.e.s se sont abstenu.e.s au moment du vote. Ce qui fait, comme le rapporte la presse, que ce […]
//