La publication dans la presse locale (Nouvelle République et Centre Presse du 22 juillet) d’un article « L’irrigation dans l’après-midi : le problème c’est le vent » va relancer la polémique puisqu’il y est affirmé (dans la bouche d’un technicien agricole) que le problème essentiel, ce n’est pas l’évaporation due à l’arrosage en pleine chaleur ! (2 à 3 % de l’eau aspergée seulement selon les propos rapportés par le journaliste) On apprend même qu’arroser la nuit stresse la plante !!!

Sur le site de Centre-Presse : https://www.centre-presse.fr/article-690236-vienne-le-probleme-de-l-irrigation-est-le-vent-pas-d-arroser-en-plein-soleil.html ou de La Nouvelle République (édition de la Vienne) :https://www.lanouvellerepublique.fr/vienne/vienne-le-probleme-de-l-irrigation-est-le-vent-pas-d-arroser-en-plein-soleil

On attend maintenant les réactions des fédérations de pêche, de Vienne Nature, de l’UFC Que Choisir 86, des associations environnementalistes (et en particulier du tout nouveau « Collectif Inter-associatif pour faire face à la crise écologique » de la Vienne) etc. face à ce qui ressemble plus à une publicité pour le maïs irrigué (entre autre) qu’à une information argumentée et surtout contradictoire puisqu’à part le sens du vent, (!) on ne remet pas en cause le « modèle agricole » promu par ce type de pratique culturale.

Dom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

CETA : le vote des députés de la Vienne

mer Juil 24 , 2019
Lors du vote qui s’est tenu, mardi 23 juillet à l’Assemblée Nationale, le CETA a finalement été adopté à la majorité relative, la majorité absolue étant à 240 voix. En effet, 74 député.e.s se sont abstenu.e.s au moment du vote. Ce qui fait, comme le rapporte la presse, que ce […]
//