Information importante qui montre bien à quel niveau nous allons maintenant faire monter la mobilisation pour que l’eau devienne une question d’ampleur nationale et soit donc traitée comme telle. Les échéances électorales à venir seront aussi l’occasion de tout mettre sur la table et une bonne fois pour toute d’informer Julien Denormandie, le ministre de l’agriculture que non les « bassines » ne sont pas remplies avec de l’eau de pluie.

Dans le journal « Le Monde » datée du 24 novembre (pour les abonné.es : https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/11/24/les-megabassines-sont-le-symbole-d-un-modele-nefaste-aux-paysans-et-a-nos-territoires-l-agriculture-productiviste_6103372_3232.html ) une tribune intitulée « Les “mégabassines” sont le symbole d’un modèle néfaste aux paysans et à nos territoires : l’agriculture productiviste » a déjà signée par plus de 250 personnalités du monde scientifique, associatif, politique, artistique… Elle demande l’arrêt immédiat de la construction de « ces projets aberrants d’accaparement de l’eau ».

Toutes les infos sur le site des « Soulèvements de la terre » et Liste complète des signataires sur : https://lessoulevementsdelaterre.org/blog/stoppons-les-mega-bassines-pour-partager-et-preserver
Elle est à l’initiative de trois organisations qui portent haut la lutte contre ces projets abjects d’accaparement de l’eau et signée d’un.e représentant.e de ces organisations (Collectifs Bassines Non Merci, Confédération paysanne, Les Soulèvements de la Terre)

 « Bassines Non Merci » appelle d’ores et déjà à une nouvelle date de mobilisation massive et d’action le 26 mars !

Dom

Article suivant

La classe dominante et la haine des musulmans

jeu Nov 25 , 2021
Un article du poitevin M/ Belaali « Un discours haineux d’une rare violence s’est installé, en ces temps de crise, dans les médias dominants contre les musulmans et plus particulièrement contre les femmes musulmanes. Journalistes, philosophes, écrivains, experts, hommes et femmes politiques se précipitent et se succèdent sur les plateaux de […]
//