Catalogne : rassemblement à Poitiers lundi 2 octobre

Nous, poitevins et poitevines, que l’on soit pour ou contre l’indépendance de la Catalogne, en tant qu’Européen-nes, en tant que partisan-es de l’amitié entre les peuples, nous soutenons le droit du peuple catalan à décider de son avenir et rappelons que le droit à l’autodétermination est un droit démocratique, un droit qui s’est exercé il y a peu par exemple en Écosse.

Nous demandons l’arrêt immédiat de la répression policière, judiciaire et militaire en Catalogne.

Nous réclamons l’ouverture d’un dialogue pour une solution politique au conflit.

Nous appelons à se rassembler

lundi 2 octobre (lendemain du referendum)

à 18h00

Square de la République (anciennement Magenta)

Pascal Canaud, professeur d’espagnol

Ludivine Thouverez, Maître de conférence

Naïk Miret, poitevine d’origine catalane

Jean Baptiste Thomas, Maître de conférence

Les premiers signataires

Dernières signatures
17 Mme Paz P.
16 Françoise G.
15 Magali D.
14 Manon A.
13 Isabelle M.
12 Emmanuel A.
11 Damien V.
10 Martine G.
9 Pascal B.
8 Henri E.
7 Yves J.
6 Jean G.
5 Marie Q.
4 MIRET N.
3 montserrat m.
2 Ludivine T.
1 Pascal C.

 

***

Vous pouvez signer ce texte ici sous forme de pétition ici :

Nous, poitevins et poitevines, que l'on soit pour ou contre l'indépendance de la Catalogne,

  

Nous, poitevins et poitevines, que l'on soit pour ou contre l'indépendance de la Catalogne, en tant qu'Européen-nes, en tant que partisan-es de l'amitié entre les peuples, nous soutenons le droit du peuple catalan à décider de son avenir et rappelons que le droit à l’autodétermination est un droit démocratique, un droit qui s’est exercé il y a peu par exemple en Écosse. Nous demandons l'arrêt immédiat de la répression policière, judiciaire et militaire en Catalogne et réclamons l'ouverture d'un dialogue pour une solution politique au conflit.

**votre signature**

17 signatures

partagez cette pétition avec un-e ami-e

   

Les premiers signataires

Dernières signatures
17 Mme Paz P.
16 Françoise G.
15 Magali D.
14 Manon A.
13 Isabelle M.
12 Emmanuel A.
11 Damien V.
10 Martine G.
9 Pascal B.
8 Henri E.
7 Yves J.
6 Jean G.
5 Marie Q.
4 MIRET N.
3 montserrat m.
2 Ludivine T.
1 Pascal C.

 

4 Comments

  1. Par curiosité et avant de me faire un avis, je me permets de demander au prof d’espagnol auteur de l’article s’il connait en gros le « panorama politique » de ceux qui défendent l’indépendance. Je pense qu’on est pas en 1936 et que ce n’est hélas pas le POUM qui est a l’oeuvre.

    Y a-t-il tout ou partie du mouvement indépendantiste qui revendique une autonomie catalane, couplée à des revendications socialistes ou de gauche, ou encore écologistes ?

    A titre personnel c’est ma position : ne pas avoir d’a priori par principe contre les autonomistes, et scruter d’abord le projet politique qu’il y a derrière.

    C’est pourquoi je conchie sans réserve, les indépendantistes ou autonomistes bretons dont l’idéologie est inspirée par une volonté de revenir à l’ancien régime, de lutter contre la laïcité, l’égalité, contre l’école publique, tout en défendant le libéralisme économique le plus avancé.

    Et qu’à l’inverse je vois d’un meilleur œil le mouvement basque écologiste autonomiste Bizi. Ou les autonomistes réunionnais (dont le PCR) qui couplent cette volonté d’autonomie avec l’autonomie énergétique. Ou que je trouve des circonstances atténuantes aux autonomistes corses, qui savent faire respecter la Loi Littoral (certes d’une manière un peu musclée….) et endiguer l’urbanisation sauvage.

    Avant de me faire un avis, donc, je suis preneur de contenus politique pour comprendre la situation.

    • L’article en question méconnaît complètement l’histoire très récente : les catalans était majoritairement fédéraliste plutôt qu’indépendantiste jusqu’il y a très peu d’années et ce sont les blocages de l’État central qui ont provoqué ce regain de nationalisme. Il essentialise le droit qui est toujours une une création politique à un instant T, cf la réforme du conseil constitutionnel récente dans l’État espagnol qui n’a été faite que pour le cas catalan. Il cherche des règles universalisantes sans aller jusqu’à les confronter avec la réalité. Cette distance d’analyse est bien trop éthérée pour être satisfaisante à mon avis

1 Trackback / Pingback

  1. Rassemblement à Poitiers pour les droits démocratiques en Catalogne – Pour une info rouge et verte dans la Vienne

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.