L’Assemblée nationale vient d’examiner le projet de loi de ratification du CETA. Le vote prévu initialement mercredi 17 juillet est reporté au mardi 23 juillet. Un vote solennel, initialement refusé par une majorité fortement critiquée, sera finalement organisé la semaine prochaine. Les organisations de la société civile s’en félicitent : les députés devront choisir entre ratifier un accord qui aggravera les conséquences sociales, écologiques, agricoles et économiques de la mondialisation économique et financière ou bien, rejeter le CETA et se donner la possibilité de remettre à plat la politique commerciale européenne. Il faut amplifier la mobilisation et intensifier l’interpellation des députés de la majorité d’ici au vote solennel du 23 juillet. (200 000 signatures au 18 juillet)

Pour la Vienne (6 parlementaires : 4 députés et 2 sénateurs) : https://www.collectifstoptafta.org/ceta/article/urgence-ceta-demandez-a-vos-parlementaires-de-ne-pas-ratifier-le-ceta

Jean-Michel Clément (ancien député LREM, groupe « Libertés et Territoires », circonscription Vienne Sud) a déjà affirmé son opposition au CETA mais rien n’empêche de continuer de lui écrire ! (https://web86.info/campagne-contre-la-ratification-du-ceta-reponse-de-jean-michel-clement-depute-du-sud-vienne/)

Dom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Que se passe-t-il dans les centres de rétention ?

sam Juil 20 , 2019
Information transmise par le Collectif poitevin « D’ailleurs Nous Sommes d’Ici » à propos de la situation du « centre de rétention administrative » (CRA) de Menil Amelot (Seine et Marne) Pour info, de Guillaume et Delphine via les EGM86. La situation est de plus en plus déplorable dans les CRA ; une pétition […]
//