Les irrigants ne sont pas les seuls à s’intéresser aux  nappes phréatiques du supra-toarcien (profonde) : la centrale de Civaux demande l’autorisation de créer « la source d’eau ultime » : trois puits, suite à l’expérience de Fukushima, pour refroidir les réacteurs en ultime secours

La consultation du public est ouverte sur le site de l’ASN du 20 février au 20 mars 2021 : « Avertissement : Ce document intègre les occultations réalisées conformément aux règles définies pour répondre à la loi « Transparence et Sécurité en matière Nucléaire » (loi TSN du 13/06/2006) afin de garantir le secret défense, le secret industriel , le secret commercial le secret médical, et le secret de Polichinelle« 

Il y aura , du peu qu’on en sait, au moins des injections d’acide chlorhydrique dans les nappes.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Participez à l'inventaire des arbres remarquables de la Vienne

mar Mar 2 , 2021
« Plus de vingt ans après son premier inventaire, Vienne Nature retourne à la rencontre des plus beaux arbres du département… Qu’est-ce qu’un arbre remarquable ? Il y a de multiples façons pour un arbre de se faire remarquer : âge, hauteur, port, circonférence, histoire, rareté, implantation… Mais cette appréciation laisse […]
//