Rassemblement appelé en urgence ce soir devant la préfecture de la Vienne pour protester contre la signature « en catimini » du protocole actant le creusement d’une trentaine de bassines dans la Vienne. Signature avec ceux qui ont accepté de le faire, Services de l’Etat et irrigants en tête.

(Merci Emilie pour ces impressions « prises au vol » ) « Une heure avant le rendez-vous, il y avait déjà des flics et au moins deux camions qui bloquaient la route pour aller jusqu’à la préfecture. On a donc commencé nos chants, nos discours devant ces flics armés pour contrer des « éco-terroristes » . Les flics étant de grands écolos dans l’âme, leurs camions sont restés allumés tout le temps de la mobilisation ! 

Comme rien ne bougeait, on a marché jusqu’à la place du marché et on est revenu devant la préfecture toujours bloquée. On a expliqué aux flics qu’on voulait être reçu ou que quelqu’un de la préfecture nous signale de vive voix qu’on ne veut pas nous recevoir. Rien à obtenir. 

Et là, deux mecs sortent, pas plus fières que ça, deux irrigants qui venaient du rendez-vous préfectoral ! Ils ont traversé notre cortège sous les huées méritées. »  

Dom

Article suivant

[Photos] Après Sainte-Soline, on "s'occupe bien" des blessé.es…

ven Nov 4 , 2022
Sainte-Soline: la suite… Pendant le week-end de manifestation à Sainte Soline, une personne a été grièvement blessée par un tir de LBD40 à la tête. Il a passé plusieurs scanners à Poitiers, il souffre d’un hématome intracrânien et d’une orbite fracturée.  Ce matin, alors qu’il venait de passer son dernier scanner avant […]
//