Deux communiqués de presse.

Le ministre Blanquer avait décidé, en concertation avec les organisations syndicales, de deux heures de rencontre entre personnels d’enseignement de 8h00 à 10h00 pour échanger collectivement sur la profonde émotion qu’a engendré l’assassinat du professeur décapité Samuel Paty et la manière dont les prof-es allaient pouvoir évoquer individuellement avec les élèves les principes auxquels nous sommes fondamentalement attaché-es (éducation, laïcité, émancipation, respect de la vie, savoirs…).

Puis le ministre a changé d’opinion et a laissé, comme à son habitude, chaque établissement du Secondaire (collèges et lycées) se dépatouiller. Dans le département, il y a eu de tout, de 0 heure accordée à 2h00 (le cas le plus rare) et beaucoup de négociations serrées au sein même de chaque établissement.

*****

Communiqués :

Les enseignants du Lycée Camille Guérin de Poitiers réunis en Assemblée Générale

« Une Assemblée Générale des enseignants s’est réunie en salle des professeurs de 8h à 10h à la suite des refus successifs de nous accorder un temps de préparation et de concertation avant l’hommage à notre collègue Samuel Paty. Nous participerons à l’hommage et observerons une minute de silence à 11h, dans nos classes ou dans la cour de l’établissement.

De plus, nous refusons qu’enseignants, élèves et familles soient mis en danger par l’absence de renforcement immédiat du protocole sanitaire, dans un contexte où le coronavirus circule pourtant activement. Puisque des organisations ont déjà été travaillées par la direction de notre établissement, nous demandons une communication immédiate des propositions liées à la limitation du brassage des élèves, de sorte à les appliquer sans délai. Des enseignants seront en grève dès aujourd’hui.« 

Lycée Victor Hugo de Poitiers

« Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education, a annulé brutalement le temps d’échanges qui devait, dans tous les établissements scolaires, être consacré à l’hommage à Samuel Paty, et à la manière dont pouvaient être abordées, avec les élèves, les questions que cet assassinat soulève : rôle de l’école, émancipation, liberté d’expression, culture, laïcité…

Aujourd’hui lundi 2 novembre, à 8h, une partie des professeur-es du Lycée Victor Hugo a décidé de se réunir en Assemblée Générale, occasion jugée indispensable pour marquer sa déception, sa colère et partager son émotion et son désarroi.

Ce temps a permis aussi de réfléchir collectivement et de dégager des propositions pédagogiques afin d’aborder sereinement et intelligemment ces questions cruciales.

Les cours ont repris normalement à 10h. »

*****

Pendant ce temps la Rectrice de l’Académie de Poitiers est allée parader au collège Rabelais de Poitiers où là, oui, tou-tes les enseignant-es avait droit à deux heures de concertation avant d’aller rejoindre les élèves pour l’hommage à S. Paty. La Rectrice fera-t-elle l’injure de retirer 1/30° de salaire pour fait de grève ?

Ce gouvernement des riches, en plus d’être incompétent, est indigne.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Une nouvelle vidéo de la manif d'Epannes…

mar Nov 3 , 2020
Pour celles et ceux qui n’étaient pas à Epannes (79) le 11 octobre dernier, une nouvelle vidéo de la manifestation réalisée par BNM TV… (Bassines Non Merci TV !!!). A diffuser largement autour de vous !
//