Quand les centrales ne sont plus productrices de courant, inversement elles en consomment encore beaucoup: pour la maintenance, le refroidissement du combustible entreposé dans les piscines, et leur fonctionnement général (ordinateurs, téléphones, éclairage, chauffage, véhicules électriques, machines à café …). En fonctionnement normal, une tranche auto-consomme 5% de sa production d’énergie.

Actuellement dans le parc français, un réacteur sur deux ( 28 sur 56) sont en arrêt pour recherches de fissures. Pour les autres on verra plus tard.

EDF cherche. C’est très bien . Mais on ne sait pas ce qu’elle trouve. Civaux 2 à l’arrêt depuis novembre 2021 n’a pas encore révélé ses secrets: fissures ou pas ? Des « indications », oui, y’ en a !

Cinq mois de recherches acharnées, mais toujours pas de preuves. Le redémarrage est prévu pour le 31 décembre 2022, si tout va bien, mais on ne sait pas quels seront les travaux imposés par les défauts des tuyaux « indiqués ». La durée de l’arrêt de 13 mois n’est donc que prévisionnel, mais il inclut la VD2.

Sur Civaux 1, celle par qui le scandale est arrivé, une branche du circuit RIS de 8 m de long a été démontée pour analyse des dégâts en laboratoire. De cette analyse découlera les interventions à faire sur tous les circuits douteux.

En tout état de cause, si la pandémie des fissures se propage, faites des provisions de bougies …et aussi de cierges.

Jacques Terracher

Rédaction

Article suivant

[photos] La manifestation du 1er mai à Châtellerault

dim Mai 1 , 2022
Photos : D.B.
//