« L’annonce tant attendue du gouvernement sur la réouverture des lieux culturels est enfin tombée, nous vous retrouverons en salle obscure pour de nouvelles pépites cinématographiques dès le mercredi 19 mai. C’est certain, nos retrouvailles en salle de cinéma seront belles !

En attendant cette réouverture très bientôt, nous vous proposons une dernière séance virtuelle suivie d’un échange en direct via La plateforme La 25e Heure qui nous ne pouvions pas manquer ce

mercredi 5 mai à 20h 

Le film coup de coeur Dietrich lors de sa Sortie Nationale en février 2020 : LA CRAVATE 

documentaire de Mathias Théry et Etienne Chaillou (La sociologue et l’ourson), retrace de manière particulièrement intelligente le parcours d’un jeune militant FN (voir ci-dessous). Une réflexion « de l’intérieur » sur les motivations qui peuvent pousser un jeune homme non politisé à choisir l’extrême-droite, et au-delà de ça une réflexion sur la société d’aujourd’hui.
Cette séance virtuelle unique sera suivie d’une rencontre avec le co-réalisateur Etienne Chaillou et le politologue Pascal Perrineau, spécialiste en sociologie électorale.

// COMMENT ÇA MARCHE ? // C’est grâce à la plateforme « La 25e heure » que la séance virtuelle est possible depuis votre salon. La place – pour une personne ou un foyer – est de 5€. 
En achetant une place pour voir ce film vous soutenez votre salle de cinéma de proximité : 40% du prix du billet sera reversé au Dietrich. Pour visionner et acheter vos places à ces séances, rendez-vous sur le site www.25eheure.com (voir ci-dessous). Merci pour votre intérêt et votre soutien !

Prenez soin de vous et au plaisir de vous voir tous très bientôt, sur « La 25è heure » puis au Dietrich ! »

LA CRAVATE    
*SÉANCE UNIQUE VIRTUELLE
– suivie d’une rencontre avec son co-réalisateur Etienne Chaillou et le politologue Pascal Perrineau.*
Documentaire de Mathias Théry, Etienne Chaillou 
France – 2020 – 1h37
COUP DE COEUR DIETRICH !
Bastien a vingt ans et milite depuis cinq ans dans le principal parti d’extrême-droite. Quand débute la campagne présidentielle, il est invité par son supérieur à s’engager davantage. Initié à l’art d’endosser le costume des politiciens, il se prend à rêver d’une carrière, mais de vieux démons resurgissent…
 
Il ne s’agit pas d’un documentaire politique ordinaire. […] Le garçon s’installe dans un fauteuil, scruté par la caméra qui va à sa rencontre, et entame la lecture du livre que les deux documentaristes ont écrit à l’occasion du tournage. […] Le texte souligne étonnamment la disparité gigantesque qui existe entre la brutalité de la pensée nationaliste et la bonhomie de ce garçon, la presque douceur de ses yeux, et sa peine à gagner son destin. Mais les deux cinéastes ne choisissent pas la compassion comme point d’entrée. Ils racontent et filment les faits, même dans ce qu’ils ont de pire. Ils ne jugent pas, mais ils permettent à Bastien de donner des explications à son passé sombre, ce qui le rend touchant de sincérité.www.avoir-alire.com

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

[Audio] Et si on parlait de "Nature humaine"…

mar Mai 4 , 2021
Des ami.es poitevin.es ont écrit et produit le morceau A mettre entre toutes les oreilles ! Capitalisme et macchabée…
//