« À la suite des attentats de Paris et Nice en 2015 et 2016, une nouvelle administration sociale a été mise en place, visant autant à repérer les signes de radicalisation qu’à renforcer les liens entre les dispositifs d’aide, de surveillance et de renseignement.

Dans cet ouvrage, David Puaud propose des analyses documentées aux préoccupations collectives: comment des individus peuvent-ils adhérer à l’idéologie de Daech et se projeter comme sujets violents et quels enseignements tirer des trajectoires des personnes radicalisées ou des terroristes comme Mohamed Merah ?

Au terme d’une enquête anthropologique de plus de deux ans auprès d’acteurs de terrain confrontés à ce phénomène, notamment à Saint-Étienne-du-Rouvray, Metz et Reims, l’auteur décrit et étudie de façon sensible l’environnement post-attentats et les rouages paradoxaux d’une administration sociale qui, en réagissant au spectre de la radicalisation, tend à l’entretenir tout en créant des dispositifs de prévention socio-éducative innovants.

Ce livre s’adresse aux éducateurs de rue, travailleurs sociaux, chercheurs en sociologie, fonctionnaires de police et de la politique de la ville…  »

et aux miliant-es !

Le spectre de la radicalisation. L’administration sociale en temps de menace terroriste, David Puaud, préface de Farhad Khosrokhavar, Presses de l’EHESP

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Solidarité titre de séjour pour une congolaise et ses enfants à Poitiers

mar Août 21 , 2018
La solidarité passe aussi par le soutien financier
//