Huit à dix hommes migrants (nombre à confirmer), demandeurs d’asile procédure Dublin, résidents au Prahda ou dans d’autres structures d’accueil étaient convoqués ce matin au commissariat ou à la préfecture.

Ils ont été emmenés à l’aéroport de Poitiers, sans aucun effets personnels, et embarqués immédiatement vers Bologne en Italie, dans un avion affrété spécialement.

Contre l’expulsion-charter d’une dizaine de migrants de Poitiers, DNSI et   toutes les associations et collectifs qui se reconnaissent dans les EGM 86 (États Généraux des Migrations) ont appelé à un rassemblement en urgence le soir même à 17h30 devant la Préfecture de Poitiers.

C’est un scandale de la convergence des luttes.. des réactionnaires de tout poils, qu’ils/elles soient du F Haine, des identitaires et du gouvernement. Ces gens-là ont un intérêt commun : que la question sociale qui monte dans le pays soit étouffée et que la colère sociale soit orientée contre les sans-papiers

Résistons à bras ouverts, comme le dit le lumineux slogan des EGM.

Et continuons la lutte sociale.

P. Canaud

Photos de Y. J.

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Tract distribué à la fac de Lettres et Langues de Poitiers

mer Avr 25 , 2018
Par la CGT, FSU et Sud éducation le 24 avril 2018
//