Mai 68 : sous les pavés, le ciné. 4 films projetés à Poitiers

MAI 68 : SOUS LES PAVÉS, LE CINÉ

Il y a cinquante ans, le mouvement protestataire de Mai 68 retournait les rues de Paris et les esprits de la France entière. En lien avec un vaste mouvement de contestation international, il transformait profondément la société française. Le Dietrich vous propose de fêter ce 50e anniversaire avec des projections inédites, cultes et quatre rencontres riches : « On arrête tout, on va au cinéma, et c’est pas triste ».

L’AN 01
Comédie de Jacques Doillon, Alain Resnais et Jean Rouch France – 1973 – 1h27
Le film narre un abandon utopique, consensuel et festif de l’économie de marché et du productivisme. La population décide d’un certain nombre de résolutions dont la première est « On arrête tout » et la seconde « Après un temps d’arrêt total, ne seront ranimés que les services et les productions dont le manque se révélera intolérable ». L’entrée en vigueur de ces résolutions correspond au premier jour d’une ère nouvelle, l’an 01.
La projection du jeudi 3 mai sera suivie d’un échange autour du travail de Gébé avec Thomas Dupuis, auteur et éditeur aux Éditions FLBLB.

MOURIR A TRENTE ANS
Documentaire de Romain Goupil
France – 1982 – 1h35
Journal filmé de Romain Goupil, enfant d’un célèbre opérateur, qui retrace son amitié et ses grandes aventures avec son meilleur ami, Michel Recanati qui s’est suicidé en 1978.
Caméra d’or au festival de Cannes en 1982.
La projection du 17 mai sera précédée d’un échange avec Christelle Dormoy-Rajramanan, docteur en Science politique de l’Université Paris-Nanterre, chercheuse au Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris et Géraldine Delacroix, journaliste à Mediapart, à l’occasion de la sortie de l’ouvrage « Mai 68 par celles et ceux qui l’ont vécu ».

13 JOURS EN FRANCE
Documentaire de Claude Lelouch et François Reichenbach France – 1968 – 1h55
Documentaire sur les Jeux Olympiques de Grenoble de 1968. Plus qu’aux compétitions sportives (ski, bobsleigh, hockey), le film s’intéresse aux à-côtés qui entourent toute manifestation.
La projection du 22 mai sera suivie d’une présentation par Catherine Roudé, enseignante-chercheuse en cinéma à l’Université de Poitiers (sous réserve) sur les mobilisations politiques du cinéma français en 1967-1968 et la contestation en mai au moment de l’interruption du festival de Cannes.

Mai 68, LA BELLE OUVRAGE
Documentaire de Jean-Luc Magneron
France – 1998 – 1h57
En dépit des assurances du gouvernement et des consignes d’extrême modération que le préfet de police de Paris Maurice Grimaud avait personnellement, par courrier, adressées à chacun des vingt mille hommes qui servaient sous ses ordres, les événements de mai 68 comportèrent leur lot de brutalités policières (coups de matraques, usage abusif des grenades lacrymogènes, blocage des secours, viols, insultes à caractère raciste…).
La séance du 28 mai sera suivie d’une discussion avec Dominique Breillat, politologue et étudiant poitevin en 1968, qui reviendra sur ces événements en France et à Poitiers.

Tarifs habituels (Pré-achat des places vivement conseillé)
Toutes les informations sur www.le-dietrich.fr

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.