Un article du poitevin M. Belaali

« Le 17 décembre 2010, Bouazzizi, un jeune marchand ambulant, s’immola par le feu allumant ainsi l’étincelle qui allait enflammer tout le monde arabe. Du Maroc à Bahreïn, les peuples se sont soulevés contre leurs tyrans qui, trop longtemps, les maintenaient dans la misère et l’asservissement. «Erhal», «dégage», «le peuple veut renverser le régime» clamaient d’une seule et même voix les manifestants. Deux dictateurs sont tombés, le tunisien Ben Ali et l’égyptien Moubarak. Le troisième, le yéménite Ali Abdallah Saleh s’est réfugié en » (lire la suite ici)

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

L’impact économique de la crise sur les territoires de Nouvelle-Aquitaine

jeu Déc 17 , 2020
Un article pédagogique et accessible d’O. Bouba Olga avec des données fines concernant les territoires de la Vienne « L’impact économique de la crise sur les territoires de Nouvelle-Aquitaine C’est le titre du premier document produit par le service que je pilote, au sein du Pôle Datar de la Région Nouvelle-Aquitaine. […]
//