Notre Dame des Landes : lettres aux parlementaires de la Vienne

samedi 7 avril 2018.

À : Sacha Houlié <Sacha.Houlie@assemblee-nationale.fr>; Jacques Savatier <Jacques.Savatier@assemblee-nationale.fr>; Jean-Michel Clément <Jean-Michel.Clement@assemblee-nationale.fr>; Nicolas Turquois <Nicolas.Turquois@assemblee-nationale.fr>; a.fouche@senat.fr; y.bouloux <y.bouloux@senateur86.fr>

Objet : Evacuation ZAD NDDL

Messieurs les Parlementaires,

Le 3 avril dernier, LECORNU, petit Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de la Transition Écologique, ancien filloniste, passé à la macronie, a affirmé que l’évacuation de la ZAD de Notre Dame des Landes était programmée à compter du 9 avril prochain. Près de 3500 gendarmes mobiles et CRS pourraient être mobilisés…

En conséquence, je souhaitais solliciter votre intervention auprès de Macron et de ses ministres concernés (si vous avez une quelconque influence), pour les dissuader de lancer cette évacuation qui risquerait de se terminer par un carnage…

N’oubliez pas qu’un jeune militant écologiste, non violent, a été assassiné par un gendarme mobile à Sivens en 2014, alors que Cazeneuve, soit disant de gauche, était ministre de l’intérieur….

N’essayez pas de justifier cette évacuation par « l’état de droit » ; la France qui ne poursuit pas les fraudeurs fiscaux responsables d’un manque à gagner pour l’Etat de 60 à 80 milliards d’euros par an, ne peut être considérée comme un état de droit ; tout au plus comme un état de droite…

Attention, vous êtes assis sur une poudrière et l’intervention risque de mettre le feu aux poudres ; vous n’aurez plus assez de CRS et de gendarmes mobiles pour contenir tous les mouvements populaires qui vont se développer partout en France, car nous ne laisserons pas faire…

Réfléchissez ! Réveillez-vous ! la situation est explosive, la fin du mandat sera difficile ; le cinquantième anniversaire de Mai 68 pourrait être célébré grandeur nature…

Je sais que l’opinion d’un simple citoyen, jeune retraité, ne vous intéressera pas, mais il fallait néanmoins que je vous le dise et j’espère que vous comprendrez mon inquiétude…

Bon courage, ce sera très dur !

Bien cordialement.

Jean-Pierre Bujeau

*****

Mercredi 11 avril

à Sacha Houlié <Sacha.Houlie@assemblee-nationale.fr>

Monsieur le député,

Bien que vous n’ayez pas du tout répondu sur le fond de mon intervention, je tiens à vous remercier sincèrement pour votre message, d’autant plus que vous étiez le seul à répondre…

J’en profite pour vous proposer une petite devinette : uUn gouvernement fait intervenir 2500 militaires pour expulser 250 personnes d’un site qu’ils habitent et qu’ils ont aménagé depuis des années pour y pratiquer des activités agricoles alternatives respectueuses de l’environnement. Cette intervention est commandée par un général d’armée (5 étoiles), grade le plus élevé de la hiérarchie militaire.
Dans quel pays se passe cette opération de type « marteau pilon pour écraser une mouche » ?
Dans quelque dictature d’Amérique Latine ou d’Asie ? ….. Perdu ; c’est au royaume de France, pays des lumières – nation des droits de l’homme…
Étonnant, non ?!!!

Nous étions 150, lundi soir à la manifestation de soutien aux zadistes, à Poitiers et nous avons constaté que la police avait reçu de nouvelles consignes de fermeté ; nous étions encadrés de près par des policiers en uniforme dont un avec un flashball (pour la 1ère fois) et une multitude de flics en civil de la BAC, comme si nous étions de dangereux activistes !!!… Ils faisaient pitié… Pauvre France !

Plusieurs députés de la majorité, sans doute plus courageux que les autres, demandent l’arrêt de cette opération d’évacuation avant que cela ne finisse dans le sang…
Mais il semble que vous ne voulez pas comprendre.
Si vous continuez votre politique autoritariste et ultralibérale, le mécontentement va s’amplifier (jeunes, étudiants, salariés, fonctionnaires, retraités, avocats, urgentistes….), la France va s’embraser…
Réveillez-vous ; « Mai 2018 » arrive à grands pas….
Avec l’expression de mes sentiments indignés.
Jean-Pierre Bujeau

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*